MENU

L’appendicectomie

L’appendicectomie est l’une des opérations bénignes les plus courantes. En France, environ 70 000 personnes sont opérées tous les ans pour ce motif. L’appendice est un petit tube d’environ 7 cm de long, situé dans l’abdomen, à droite, entre l’intestin grêle et le gros intestin. Il arrive qu’il soit inflammé en raison d’une obstruction (selles, mucus, tissus…). L’appendice gonfle et se remplit de bactéries. On parle alors d’appendicite :

  • Soit elle est opérée rapidement,
  • Soit l’inflammation dégénère, l’appendice se perfore et c’est la péritonite, beaucoup plus grave.

Les symptômes de l’appendicite sont :

  • de fortes douleurs au côté droit,
  • des vomissements,
  • de la fièvre,
  • une rigidité de l’abdomen.

Mieux vaut consulter si vous avez le moindre doute. En cas d’appendicite, la seule réponse est l’opération. Le chirurgien extrait l’appendice en faisant une petite incision. L’enfant met alors entre un et trois jours pour récupérer sa pleine forme.

Les opérations de la sphère ORL

Les amygdales et les adénoïdes (ou végétations) sont de petites boules de tissus lymphoïdes. Placées aux endroits stratégiques, à l’entrée de la gorge pour les amygdales et du nez pour les adénoïdes, elles ont pour rôle de combattre les infections. Le problème, c’est qu’à force, elles finissent par être elles-mêmes infectées : elles ne cessent de gonfler, de se gorger de bactéries… Il faut alors à tout prix les retirer.

Pour comprendre combien cette intervention chirurgicale est bénigne, sachez que ces deux masses protectrices apparaissent à la naissance, grossissent jusqu’à l’âge de 6 ans et diminuent ensuite. Aujourd’hui, l’ablation des amygdales ou des végétations se fait dans des cas rares d’angines récurrentes et surinfectées.

Si ces opérations sont bénignes, mieux vaut tout de même les éviter lorsque cela est possible.

Les otites

Lorsque votre enfant ne cesse de contracter des otites, votre médecin peut vous prescrire une opération bénigne. L’ablation des végétations peut résoudre la survenue d’otites sérieuses. Généralement, le médecin prescrit une perforation séquellaire du tympan, afin de favoriser l’écoulement des sécrétions et éviter des infections répétitives. Cette opération est la plupart du temps suivie par l’introduction d’un petit tuyau qui a pour objectif de drainer les sécrétions. Le drain permet également au tympan de ne pas se refermer, évitant ainsi de devoir recommencer la procédure.

Le conseil d'Hervé !
Toutes ces opérations bénignes sont seulement en partie remboursées par la Sécurité sociale. Il est donc préférable de vérifier en amont votre contrat de complémentaire santé et, si besoin, souscrire une mutuelle santé familiale prenant en charge la différence.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé