MENU

Manger plus léger et des aliments de saison

La mondialisation ou l’européanisation des produits alimentaires ainsi que les modes de cultures sous serres permettent de manger des fruits et des légumes sans que ce soit obligatoirement la saison dans le pays. Même si cette disponibilité présente des avantages, rien ne vaut les produits locaux ramassés ou cueillis seulement quelques heures avant l’achat.

Un melon bien juteux, des fruits mûris sur l’arbre constituent de véritables délices ainsi que des apports en vitamines. Les salades de tomates mélangées à d’autres légumes, des yaourts nature agrémentés de vraies fraises ou de cerises possèdent un goût inimitable et d’excellents effets sur la santé.

Ne vous sentez pas coupable si vous n’avez pas pu résister à la crème glacée italienne. Dans la mesure où il s’agit d’un produit authentique, elle contient des éléments bénéfiques à votre corps et à votre équilibre alimentaire.

En règle générale, il est préférable d’alléger sa nourriture en été sans toutefois risquer de carences alimentaires. Les avocats, concombres, maïs, haricots verts ou petit-pois sont de véritables délices en supplément d’être riches en fibre ainsi qu’en eau, ce qui repousse d’autant les limites en matière de quantité consommée.

Profitez de l’été pour ajouter des herbes fraîches aux parfums exquis dans vos préparations. Coriandre et basilic ont un effet rafraîchissant et favorisent une bonne digestion.

Que boire en été, froid ou chaud ?

Plus il fait chaud et plus on est attiré par les boissons fraîches. Attention toutefois aux additifs sucrés ajoutés à certaines boissons qui ont un effet plus calorique que réellement hydratant.

Pour une bonne hydratation, l’estomac doit se vider rapidement. Or, le sucre contenu dans les boissons retarde leur dissipation et nuit ainsi à une hydratation efficace. Si vous prenez de fréquents bains de soleil, buvez du thé chaud ou glacé, mais du véritable thé. Cette plante contient en effet des antioxydants bénéfiques après une exposition prolongée au soleil.

Vient ensuite la question aussi récurrente que sujette à controverse : « Faut-il boire chaud ou froid en été ? ». Plusieurs études scientifiques ont mis à mal la croyance de l’efficacité de boire chaud en été en prenant exemple sur les populations autochtones des pays chauds.

En grande partie, ces habitants boivent chaud non pas pour éviter la déshydratation, mais pour limiter les risques d’une eau chargée en bactéries. Leurs thermorécepteurs se sont adaptés, ce qui n’est pas le cas des populations vivant dans des zones tempérées.

Boire chaud augmente la transpiration, ce qui accentue la déshydratation, le corps régulant sa température en éliminant l’excès de chaleur. À contrario, boire glacé envoie de mauvaises informations aux capteurs internes et la chaleur supplémentaire stockée dans le corps est plus difficilement éliminée.
Avec des boissons dont la température est comprise entre 12 et 14 °, le corps trouve aisément son équilibre.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé