MENU

Insomnie, prise de poids, fatigue, bouffées de chaleur, troubles de l’humeur… La ménopause survient le plus souvent aux alentours de 50 ans. Selon une étude britannique publiée lundi 30 avril dernier dans la revue Journal of Epidemiology & Community Health, les femmes qui souhaitent la retarder ont tout intérêt à surveiller leur régime alimentaire.

Le riz et les pâtes accéléreraient le processus

Les chercheurs de l’université de Leeds (Royaume-Uni) ont montré qu’une alimentation riche en poisson et en légumineuses permettrait de retarder l’arrivée de la ménopause. Au contraire, des apports trop riches en glucides raffinés comme le riz et les pâtes accéléreraient ce processus naturel, rapporte Pourquoi Docteur. Le critère du régime alimentaire aurait son importance au même titre que les facteurs génétiques, comportementaux et environnementaux.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont fait remplir un questionnaire à 35 000 femmes âgées de 35 à 69 ans. Les participantes étaient originaires d’Angleterre, d’Écosse et du Pays de Galles. Aliments consommés et antécédents de poids, niveau d’activité physique, antécédents de reproduction ou encore recours à l’hormonothérapie substitutive (THS)… Les scientifiques ont examiné les facteurs les plus influents sur la ménopause.

Un régime approprié retarderait la ménopause de trois ans

L’étude a duré quatre ans. Au bout de ce délai, les chercheurs ont à nouveau analysé les réponses des 14 000 participantes. L’âge moyen de la ménopause pour les sondées étant de 51 ans, 914 participantes se trouvaient naturellement ménopausées au moment de cette deuxième étape de l’étude. Les scientifiques se sont aperçus que des facteurs alimentaires accéléraient ou retardaient la ménopause naturelle. Ce gain n’est pas négligeable.

Un régime riche en poisson gras ou en légumineuses fraîches, comme les pois ou les haricots, pourrait retarder la ménopause de plus de 3 ans. Tout le contraire d’une consommation élevée de pâtes et de riz. Chaque portion quotidienne supplémentaire favorise une arrivée de la ménopause 1 an et demi plus tôt. Autre conclusion de l’étude, les femmes végétariennes ont tendance à devenir ménopausées un an plus tôt que les carnivores.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé