MENU

Bonne nouvelle pour le portefeuille des assurés. La Mutuelle Nationale des Hospitaliers et des professionnels de la santé et du social (MNH) a annoncé ce jeudi une baisse de ses cotisations. La décision date du 11 octobre dernier, lors de l’assemblée générale extraordinaire de la mutuelle à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

Le problème du forfait hospitalier

Cette baisse des cotisations correspond à un souhait des adhérents, rapporte l’Argus de l’assurance. La MNH n’a pas communiqué sur le coût total de cette mesure. Dans un communiqué, la mutuelle indique que la décision fut difficile à prendre. « L’augmentation de 2 euros du forfait hospitalier décidé par le gouvernement impacte fortement les équilibres économiques et financiers » souligne la mutuelle.

Fin septembre dernier la Mutualité Française avait tiré la sonnette d’alarme. L’augmentation du forfait hospitalier de 18 à 20 euros à partir de 2018 « aura un coût de 180 millions d’euros par an pour les complémentaires santé » avertit l’assureur. Cet impact s’additionne avec l’augmentation du prix de la consultation chez le généraliste, depuis mai dernier à 25 euros. « La facture s’élève déjà à plus de 400 millions d’euros pour 2018 » estime la Mutualité Française.

Faire face au vieillissement de la population

La hausse des dépenses devient structurelle à cause du vieillissement de la population. « Pour nous, la facture n’est pas de 180 millions d’euros mais de 800 millions d’euros » affirme Thierry Baudet président de la Mutualité française. Dans ce contexte, la MNH a décidé « comme elle l’a toujours fait, de prendre les devants ». La mutuelle veut respecter ses principes, « l’égalité, l’universalité de la protection sociale et la primauté du régime d’assurance maladie créé en 1945 » déclare Gérard Vuidepot, président de la MNH.

L’offre de complémentaire à destination des actifs devra évoluer en 2018. « Nos adhérents manifestent un intérêt certain pour une offre simple, lisible et souple. Outre la prise en charge des soins courants et de l’hospitalisation, ils attendent de leur mutuelle le maintien de salaire et la prise en compte des pathologies liées à leur profession, comme les rachialgies » explique Jean-Pascal Pradel, secrétaire général de la MNH.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparez les devis
    Appelez