Comparez les complémentaires santé
Indiquez-nous vos besoins et trouvez la mutuelle santé la plus adaptée !
Comparer
Partager sur

Quand les Français ne se soignent plus

Durant le premier confinement, il est apparu que les Français avaient peur d’aller chez le médecin, craignant d’être infectés par le Covid-19. Or, repousser la prescription d’un traitement peut avoir des conséquences sur la santé, notamment pour les personnes souffrant de maladies chroniques.

De ce fait, un arrêté paru au Journal officiel le 8 novembre 2020 autorise les pharmaciens à renouveler une ordonnance périmée et les infirmiers à poursuivre leurs soins malgré une prescription obsolète.

Les pharmacies peuvent renouveler une prescription pour trois types de traitements

L’objectif de cet arrêté n’est pas de dire aux Français d’arrêter d’aller chez le médecin, loin de là ! Il permet simplement de gagner du temps si vous prenez un traitement long que votre médecin vous aurait de nouveau prescrit, quoi qu’il arrive.

Aussi, même avec une ordonnance périmée, le pharmacien peut vous délivrer votre traitement.

Cela concerne :

  • Les maladies chroniques : votre traitement peut être renouvelé pour un mois si vous souffrez d’une maladie telle que le diabète, l’hypertension artérielle ou encore la sclérose en plaques. Le pharmacien informe le médecin et indique sur l’ordonnance « délivrance par la procédure exceptionnelle pour une durée de X semaines ».
  • Les contraceptifs oraux : si vous prenez la pilule, là encore, on peut vous la délivrer exceptionnellement pour 3 mois, même si vous n’avez pas pu vous rendre chez votre médecin. Cette fois, le pharmacien doit indiquer sur l’ancienne ordonnance « dispensation dérogatoire de contraceptifs oraux Covid-19 ».
  • Un traitement de substitution aux opiacés : pour un traitement d’au moins 3 mois déjà commencé, le pharmacien peut délivrer des traitements à base de méthadone ou de buprénorphine pour une durée de 28 jours renouvelable.

Dans ces trois cas, le pharmacien est tenu d’apposer sur l’ordonnance un timbre de l’officine, d’indiquer la date et la quantité de médicaments délivrés.

Et pour les soins infirmiers, comment ça se passe ?

Vous souffrez d’une maladie chronique stabilisée et votre prescription n’est plus valide ? Vous pouvez exceptionnellement continuer à faire appel à un infirmier pour certains soins comme ceux en rapport avec une affection longue durée (ALD) ou pour les patients en situation de dépendance.

Quel remboursement pour ces frais médicaux-là ?

Le site Ameli.fr confirme que ces médicaments et ces soins sont remboursés par l’Assurance Maladie dans les conditions habituelles, c’est-à-dire, de la même manière qu’avec une ordonnance non-périmée.
De ce fait, votre mutuelle santé devrait également vous rembourser ces dépenses au même niveau qu’avant.

Comparer les devis mutuelle santé
Partager sur
Comparer les devis mutuelle santé