MENU

Raisins, clémentines, cerises, céleris-branche, endives… En France, les fruits et les légumes contiennent de nombreux résidus de pesticides. L’association Générations futures tire la sonnette d’alarme dans un rapport publié ce mardi. L’organisation a examiné la teneur en pesticides de 19 fruits et 33 légumes non bio.

Le céleri-branche, légume le plus touché

Générations futures s’est penchée sur les données officielles des « plans de surveillance », menés par la Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) entre 2012 et 2016. Les doses de pesticides détectées vont du simple au quadruple. Dans le détail, 89% des échantillons de raisins contenaient des traces de pesticides. C’est le fruit le plus touché, suivi par les clémentines et mandarines (88,4%), les cerises (87,7%), les pamplemousses (85,7%) et les fraises (83%).

A titre de contre-exemples, les prunes-mirabelles (35%), kiwis (27%) et avocats (23%) restent relativement épargnés. Ces fruits contiendraient deux à presque quatre fois moins de pesticides. Chez les légumes analysés, le céleri branche (84,6%) décroche la palme des traces de pesticides. Il est suivi par les herbes fraîches (74,5%), les endives (72,7%), le céleri-rave (71,7%) et la laitue (65,8%). En revanche, seule une infime partie des ignames (3,3%), asperges (3,2%) et du maïs (1,9%) contiennent des traces de pesticides.

Le danger de l’effet cocktail

Ces traces de pesticides sont-elles dangereuses pour la santé ? Près d’un tiers des herbes fraîches, du céleri-branche, des blettes et des navets dépassent le seuil légal fixé par l’Union européenne, souligne France Info. Générations futures pointe également l’effet cocktail, qui augmente la toxicité. Certains fruits et légumes contiennent parfois plus de deux pesticides. En 2016, c’était le cas de 40% des échantillons analysés.

Les effets des pesticides sur la santé ont déjà été observés chez les agriculteurs. Ils sont davantage touchés que le reste de la population par les cancers de la prostate, du sang et par la maladie de Parkinson. L’association invite le gouvernement « à prendre des dispositions rapides et efficaces pour la promotion de l’agriculture biologique ». Générations futures demande notamment aux autorités de « réduire fortement l’usage des pesticides » dans l’agriculture traditionnelle.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé