MENU

Le candidat Macron avait promis la disparition en 2022 du reste à charge pour les lunettes, prothèses auditives et dentaires. Agnès Buzyn, ministre de la santé, s’est prononcée pour un « panier de soins standard » dans un entretien publié le 31 octobre par le magazine Viva. Le reste à charge zéro ne concernerait plus que certaines offres.

Des « disparités » de coûts

Vous portez des lunettes, des prothèses dentaires ou auditives ? Oubliez la prise en charge à 100% par la sécurité sociale, il n’en est « pas question » pour l’instant. Agnès Buzyn souhaite plutôt « aboutir à la création d’un panier de soins standard pour lequel le patient n’aura aucun reste à charge ». Cette offre concernera des « produits de santé essentiels du quotidien (…) car si le niveau de reste à charge moyen est faible, il cache il cache des disparités » indique la ministre.

En 2016, le reste à charge pour les patients représente en moyenne 8,3% du prix total des soins. Ce chiffre tombe même à 2,3% pour les soins hospitaliers, d’après les comptes nationaux de la santé de 2016. En revanche, se rendre chez le dentiste ou l’ophtalmologue coûte beaucoup plus cher. Après remboursement de l’assurance maladie et des complémentaires santés, les patients payent 22% de leurs soins d’optique et 23% de leurs soins dentaires.

2 000 euros pour des audioprothèses

Ces coûts très élevés induisent des « problèmes d’accès aux soins majeurs » reconnaît Agnès Buzyn. Le reste à charge reste plus important encore pour ceux qui doivent porter des audioprothèses. D’après l’autorité de la concurrence, le prix d’un appareil s’élève à 1 500 euros en moyenne par oreille. Le patient débourse normalement 1 000 euros de sa poche, soit un reste à charge de 2 000 euros pour équiper ses deux oreilles.

Pour résoudre le problème, le gouvernement a entamé les négociations avec les professionnels de la santé. En octobre dernier, la ministre a notamment lancé le « travail et la concertation pour aboutir à un reste à charge zéro dans les domaines de l’optique et des audioprothèses, en sus des négociations entamées mi-septembre dans le secteur dentaire » entre les syndicats de dentistes et l’Assurance maladie.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé