MENU

Rhume, nez bouché, états grippaux… Depuis le 18 décembre dernier, les laboratoires n’ont plus le droit de faire de la publicité pour 11 médicaments sans ordonnance contre le rhume. Cette décision vient de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), rapporte 60 Millions de consommateurs ce lundi.

Des médicaments mauvais pour le cœur

Le coupable s’appelle pseudoéphédrine. Ce vasoconstricteur contracte les vaisseaux sanguins et augmente le diamètre des cavités nasales, afin de décongestionner les nez bouchés. La contraction de tous les vaisseaux sanguins de l’organisme peut entraîner des « effets indésirables cardiovasculaires (hypertension artérielle, angine de poitrine) ou neurologiques (convulsions, troubles du comportement et accident vasculaire cérébral) » souligne l’ANSM.

D’après l’organisme, ces effets très graves seraient « liés à un mésusage du médicament (non-respect de contre-indications, durée de traitement supérieure à 5 jours, etc.) » dans 35% des cas. L’ANSM a choisi d’informer directement les laboratoires. Les pharmaciens ont été invités à « évaluer l’opportunité de dispenser des médicaments au regard notamment des contre-indications qu’ils présentent, et conseiller les patients sur les alternatives possibles ».

Lutter contre la « banalisation » de ces produits

De son côté, 60 Millions de consommateurs regrette l’absence d’une campagne de prévention à destination du grand public. L’association dénonce des « cocktails de deux à trois composés actifs » qui présentent « des risques de surdosage ». 60 Millions espère que la fin de la publicité sonnera le glas de la « banalisation » de ces produits, qu’elle qualifie de « plus dangereux qu’utiles ». L’association regrette cependant une « décision (…) bien timide » de l’ANSM.

L’association aurait voulu aller encore plus loin. « Une interdiction pure et simple de la vente sans ordonnance aurait été plus sage » assure-t-elle. Ces médicaments restent accessibles en pharmacie sur simple demande. Leur efficacité a toutefois été remise en cause par de nombreuses études, rappelle 24matins. En guise d’alternative pour soulager leur nez bouché, les patients peuvent toujours recourir au lavage avec du sérum physiologique ou aux inhalations, etc.

Liste de ces antirhumes interdits de publicité

  • Actifed LP rhinite allergique (comprimé pelliculé)
  • Actifed rhume jour et nuit (comprimé)
  • Actifed rhume (comprimé)
  • Dolirhume (comprimé)
  • Dolirhumepro (comprimé)
  • Fervex rhume jour et nuit (comprimé pelliculé)
  • Humex rhume (comprimé et gélule)
  • Nurofen rhume (comprimé pelliculé)
  • Rhinadvil rhume (comprimé enrobé)
  • Rhinureflex (comprimé pelliculé)
  • Rhumagrip (comprimé)
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparez les devis
    Appelez