MENU

Les journalistes de la revue médicale The Lancet se sont intéressés au coût du manque d’activité physique ou pandémie de sédentarité pour reprendre leurs mots. 142 pays, soit 93 % de la population mondiale, ont été étudiés.

Maladies coronariennes, AVC, diabète de type 2, cancer du sein, cancer du colon… Toutes ces maladies pourraient, dans une certaine mesure, être évitées si l’on pratiquait une activité physique plus intense.

A ce jour, l’étude estime que l’on pourrait économiser 67,5 milliards de dollars dans le monde si l’on pratiquait 1 heure de sport par jour. Cette somme se répartie entre les dépenses de santé, lesquelles représentent 53,8 milliards de dollars et la perte de productivité (arrêts de travail, etc) qui s’élève à 13,7 milliards de dollars .

Si l’OMS recommande 150 minutes de sport par semaine pour rester en bonne santé, The Lancet affirme que ce sont 60 minutes par jour qu’il faut pratiquer. Quelle que soit l’activité physique, il est essentiel de rester le moins longtemps possible assis ou allongé. Cela peut paraître énorme mais des changements d’habitude peuvent assez aisément permettre de pratiquer l’activité nécessaire pour rester en bonne santé. Préférer la marche ou le vélo à la voiture pour les petits déplacements ou bannir l’ascenseur, peuvent ainsi avoir des effets très bénéfiques sur votre santé. En outre, si l’on parle de sport, certaines activités telles que le jardinage ou la chasse aux Pokemons présentent également des nombreux bienfaits dans la mesure où l’on est en mouvement.

La sédentarité est aujourd’hui le 4e facteur de risque de décès. Et cela touche majoritairement les pays riches. En effet, dans ces pays, prendre la voiture est devenu un automatisme. En outre, la technologie nous rend toujours plus sédentaires.

Sources : lesechos.fr / bfmbusiness.bfmtv.com / topsanté.com

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé