MENU

Les Français sont encore peu nombreux à avoir intégré dans leurs habitudes les diverses déclinaisons de la santé connectée (e-santé). Sous la plupart de ses formes, la dématérialisation de la santé ne leur inspire d’ailleurs pas une grande confiance. Ainsi, 65% de la population ne souhaiterait pas effectuer une consultation médicale via Internet. Un chiffre qui monte à 66% pour un échange avec un professionnel de santé par téléphone.

Ces données ont été compilées par l’Institut CCM Benchmark dans son étude Santé Connectée 2016, qui montre ainsi que la télémédecine est encore loin d’avoir séduit les patients français. Ces derniers ne sont d’ailleurs que 16% à avoir déjà transmis en ligne des informations médicales à leur praticien, 10% à avoir envoyé une question par mail à leur médecin et 7% à avoir demandé une ordonnance via internet.

Outil central de la santé connectée, le Dossier Médical Partagé (DMP) ne fait pas non plus l’unanimité alors qu’il devrait être proposé dès 2017. Ce véritable carnet de santé numérique souffre avant tout d’un déficit de reconnaissance puisque 45% des sondés n’en ont jamais entendu parler et 31% en connaissent l’existence mais ne savent pas vraiment de quoi il s’agit. Mais le DMP pourrait avoir de beaux jours devant lui puisque, une fois renseignées sur sa nature, 63% des Français seraient prêts à activer le leur.

Par ailleurs, si les personnes interrogées n’hésitent pas à télécharger et utiliser des applications médicales sur leur smartphone, la prise de rendez-vous dématérialisée est loin d’être devenue un réflexe, note Journal du Net. 56% des sondés indiquent en effet ne pas vouloir l’utiliser. Les Français inscrits sur ces sites proposant ce service sont pourtant une courte majorité à être satisfaits de la rapidité d’obtention d’une consultation et de l’accès aux disponibilités détaillées des médecins.

Quant aux plateformes permettant de noter les professionnels de santé et donc de partager les avis à leur sujet, seuls 5% des Français les auraient déjà utilisées mais ils sont au total 66% à être intéressés par le concept. Un chiffre qui fait de ces sites portant controversés l’un des dispositifs d’e-santé les plus populaires auprès de la population.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé