MENU

La Sécurité sociale étudiante disparaît peu à peu. Dès la rentrée 2018, les nouveaux étudiants devront verser 90 euros au régime général de la Sécurité sociale. En revanche, les étudiants déjà engagés dans un cursus supérieur resteront attachés à l’ancien système pendant encore une année.

Une décision validée en janvier 2018

Pour l’année scolaire 2018-2019, les anciens étudiants dépendront encore d’une mutuelle spéciale. Ils devront cotiser pour une complémentaire ayant obtenu la délégation de gestion du régime obligatoire des étudiants, précise L’Etudiant. Petit à petit, tous les étudiants seront redirigés vers le système général d’Assurance maladie. Le 23 janvier dernier, l’Assemblée nationale a validé la suppression progressive du régime social étudiant.

Les élus ont voulu mettre fin à un « régime spécifique, par définition transitoire » en vigueur depuis 1948, a expliqué la députée de l’Indre Frédérique Gerbaud (LR), rapporte L’Argus de l’assurance. Supprimer cette « source de lourdeur administrative et de dysfonctionnements potentiels » doit constituer « une mesure de simplification bienvenue pour les jeunes et leurs familles » a-t-elle ajouté.

Favoriser la réussite des étudiants

Pour les étudiants, le changement rime avec économies. L’ancienne cotisation coûtait 217 euros à l’étudiant lambda. Le nouveau système maintiendra un certain nombre d’exonérations. L’affiliation sera gratuite pour les boursiers du CROUS, les étudiants avec statut de réfugié, de demandeur d’asile ou encore ceux qui bénéficient de la protection subsidiaire. Avec la nouvelle mesure, les étudiants peuvent rester affiliés au régime de leurs parents sans démarche supplémentaire.

L’argent récolté sera redistribué dans le cadre prévu par le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants. Il servira notamment à « favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants » et à « conforter les actions de prévention et d’éducation à la santé réalisées à leur intention ». Privées de leur fonction de délégation, les mutuelles étudiantes continueront à proposer des contrats de complémentaire santé. Elles effectueront des actions de prévention sur les campus.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé