MENU

Ni trop ni trop peu doit rester votre credo au moment d’aller au lit. Des chercheurs en Corée du Sud ont démontré que le manque et l’excès de sommeil affectaient la condition physique, la pression sanguine et le taux de cholestérol. Les résultats ont été publiés le 13 juin dernier dans la revue BMC Public Health.

Danger pour les hommes qui dorment peu

La grasse matinée régulière serait-elle aussi néfaste que dette de sommeil chronique ? Une équipe de scientifiques a voulu s’en assurer à l’université nationale de médecine de Séoul. Les chercheurs se sont penchés sur les habitudes de sommeil de plus de 133 000 personnes, âgées de 40 à 69 ans. Leur échantillon comptait un tiers d’hommes (44 930) et deux tiers de femmes (88 678). Les sujets ont été divisés en quatre groupes.

Les petits dormeurs comptaient moins de 6 heures de sommeil. Le deuxième groupe dormait entre 6 et 8 heures par nuit. Le troisième groupe se reposait entre 8 et 10 heures. Enfin, les gros dormeurs restaient au lit pendant plus de 10 heures. Résultat, les petits dormeurs de sexe masculin présentaient un risque identique de développer un syndrome métabolique. Ils avaient plus tendance à développer de l’embonpoint, de l’hypertension ou une glycémie élevée.

Différences entre les hommes et les femmes

Dormir peu augmente aussi le risque de surpoids chez les hommes comme chez les femmes. Par ricochet, une mauvaise durée de sommeil (trop ou trop peu) augmentera les risques de diabète et de maladies cardiovasculaires chez les patients. L’étude montre bien le lien de causalité entre temps de sommeil et symptôme métabolique, mais aussi « les différences entre les genres », précise Claire E. Kim, une des auteures de l’étude, citée dans The Independant.

Chez les femmes, le syndrome métabolique affecte surtout celles qui dorment trop. Les chercheurs pensent que le sommeil des femmes pourrait être perturbé par la ménopause ou par des cycles circadiens plus courts. De quoi rappeler qu’une même maladie peut emprunter des canaux différents en fonction des patients. Pour éviter des problèmes de santé sur le long terme, surveillez bien vos heures de sommeil !

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé