MENU

Patches, gommes à mâcher, pastilles à sucer : les ventes des substituts nicotiniques ont considérablement augmenté ces derniers mois, selon une information de France Info. Depuis septembre dernier, en moyenne, plus de 300 000 Français achètent chaque mois ces produits pour tenter d’arrêter de fumer, a révélé la radio ce jeudi 29 novembre.

Un record

« C’est un record, on n’avait jamais eu un nombre aussi élevé de personnes bénéficiant d’un traitement d’aide à l’arrêt », souligne Aurélie Lermennier-Jeannet, de l’Observatoire des drogues et toxicomanies. Ce phénomène s’explique principalement par le renforcement du remboursement de ces substituts depuis quelques mois. L’objectif du gouvernement est d’inciter les Français à arrêter de fumer.

Auparavant, un fumeur pouvait prétendre à 150 euros de remboursement par an de substituts nicotiniques. Depuis le mois de mai dernier, ce plafond a été supprimé et les fumeurs bénéficient également du tiers payant et n’ont donc pas à avancer l’argent.

Le nombre d’ordonnances a augmenté de 66%

Le nombre d’ordonnances délivrées par les médecins a ainsi explosé par rapport à l’année passée, avec une hausse de 66%. Aujourd’hui, près de 40% des patches ou gommes à mâcher présents sur le marché sont remboursés par la Sécu. Mais tous le seront à compter du 1er janvier prochain, précise France Info.

La France compte près de 16 millions de fumeurs. Plus de la moitié des fumeurs réguliers (58 %), hommes ou femmes, déclarent avoir envie d’arrêter de fumer. On considère qu’entre 400 000 et 500 000 fumeurs réguliers arrêtent de fumer pour au moins un an chaque année dans notre pays. Le gouvernement espère améliorer encore ces chiffres avec le paquet de cigarettes à 10 euros et le remboursement intégral des substituts nicotiniques.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé