MENU

Le Centre médico-psychologique Signes (CMP Signes) du centre hospitalier Laborit à Poitiers (Vienne) propose des consultations psychiatriques en langue des signes. Cette initiative innovante facilite l’accès des personnes sourdes à la psychiatrie. Seuls six psychiatres maîtrisent la langue des signes dans l’hexagone, rappelle France Bleu Poitou.

De la télémédecine en langue des signes

Cette implantation ne doit rien au hasard. « La communauté sourde est très importante à Poitiers », explique le docteur Laurence Pérault, psychiatre au CMP Signes. Cette spécialiste a été formée à la langue des signes française (LSF). « Il était nécessaire de lui proposer des soins adaptés dans leur mode de communication, la LSF, pour faciliter l’accès, la compréhension et l’autonomie dans les soins en santé mentale », précise Laurence Pérault.

L’équipe soignante se compose d’un médecin psychiatre, d’une infirmière, d’une secrétaire et d’une médiatrice. Les praticiens s’appuient sur les progrès de la télémédecineEn mars 2018, une première consultation à distance en langue des signes était organisée à destination de patients sourds hébergés en institution près de Bordeaux (Gironde). Cette démarche bénéficiait du soutien de l’Agence Régionale de Santé (ARS). Poitiers réitère l’expérience.

Une révolution pour les patients sourds

Ce centre est le quatrième du genre en France. Le dispositif permet aux patients sourds d’exprimer leur souffrance psychologique. Pour certains d’entre eux, c’est une véritable révolution. « J’ai vu repartir de mon cabinet des gens psychologiquement debout après avoir été couchés par une maladie mentale pendant plusieurs années », raconte Laurence Perault. « Je trouve ça extraordinaire », se félicite la psychiatre.

Le CMP Signes propose des consultations individuelles en langue des signes et en langue des signes tactile. Les locaux ont été conçus pour communiquer au mieux avec les patients sourds, ou sourds et malvoyants. « Dans la vie courante, ces personnes ont toujours besoin de faire l’effort de s’adapter : ici, c’est nous qui nous adaptons », résume Laurence Perault. Une trentaine de patients sont déjà suivis dans le centre.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé