MENU

La plateforme de télémédecine TokTokDoc propose de prendre en charge les patients des Ehpad à distance. Ils n’auront plus à se déplacer en consultation chez leur médecin traitant. L’application mise au point par Dan Grünstein et le Docteur Laurent Schmoll fonctionne grâce à un système de visioconsultation, rapporte Les Echos.

Communiquer avec une tablette tactile

Cette consultation à distance nécessite la présence d’un professionnel de santé, infirmier(e) ou aide-soignant(e). Cette personne réalise les éventuels examens et transmet les résultats au médecin consultant. Patients âgés et médecins consultants communiquent grâce à une simple tablette tactile. L’interface de TokTokDoc permet de rédiger les comptes rendus de consultation, les ordonnances et de générer automatiquement une feuille de soins pour les remboursements.

Pendant la consultation, l’utilisateur transmet en temps réel des photos et des documents médicaux. Un professionnel de santé peut aussi connecter en Bluetooth des outils médicaux, comme des stéthoscopes ou des sondes d’échographies, précise France Bleu Alsace. « Nous pensons que 80% des problématiques peuvent être résolues sans y avoir recours », précise le docteur Schmoll. Pour lui, la télémédecine reste « une voie complémentaire aux consultations physiques ».

Bientôt dans 150 Ehpad en France ?

Le professionnel de santé devient « le bras armé du médecin à distance », indique Dan Grünstein. Cette personne installe le patient, lance la consultation et veille à son bon déroulement. Il n’est pas question de laisser les personnes âgées seules face à l’écran. « L’idée est d’éviter les longs trajets en ambulance et l’attente parfois interminable en salle d’attente », explique le Docteur Schmoll, mais « ça n’a pas vocation à remplacer la médecine traditionnelle ».

La Sécurité sociale prend en charge le dispositif. Pour faire face au vieillissement de la population, l’Assurance maladie mise beaucoup sur le développement de la télémédecine. TokTokDoc parie donc sur le développement de son activité. La startup implantée à Strasbourg (Bas-Rhin) emploie déjà 15 personnes. L’entreprise poursuit les négociations avec 150 Ehpad en France. Elle compte se diversifier dans les cures thermales, le système carcéral, les maisons de santé ou l’hospitalisation à domicile.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé