MENU

Voilà un débat qui fait rage depuis quelques mois maintenant. En effet, en octobre dernier l’Assemblée nationale avait voté contre le passage de 20 à 5,5% de la TVA sur les protections hygiéniques. Depuis, nombreuses sont les femmes qui avaient agi, notamment en se rassemblant, contre ce que l’on nomme la « taxe tampon ». Cette taxe leur semblait illégitime dans la mesure où ces serviettes et autres tampons hygiéniques ne sont pas des produits plaisir mais bel et bien des produits de première nécessité. D’après certains calculs, une femme utiliserait en moyenne entre 10 000 et 15 000 protections hygiéniques au cours de sa vie. Cela représente une somme importante.

Mais rien n’est encore gagné puisque cet amendement doit être à nouveau présenté à l’Assemblée nationale et il est bien difficile de savoir, à ce jour, si les députés finiront par accepter de baisser la TVA sur ces produits. Et quand bien même ils le feraient, rien ne prouve que les commerces baisseront leur prix en proportion. Dans le cas contraire, les femmes continueront peut-être à s’orienter vers la coupe menstruelle, plus économique, et nombreuses d’entre elles aimeraient bien que cela soit remboursé par leur mutuelle santé.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé