MENU

L’idée première est celle de deux médecins : Pierre-Henri Benhamou et Christophe Dupont, fondateurs de DBV Technologies. Ils ont décidé de s’attaquer dans un premier temps à l’arachide, l’allergie liée touchant 1 % de la population aux USA. Contrairement à certaines autres, l’allergie à l’arachide ne perd pas de sa force en passant à l’âge adulte en perdurant toute la vie. Elle se manifeste par de l’urticaire, de l’asthme, des vomissements et bien d’autres effets de manière isolée ou cumulée.

Le patch développé par DBV Technologies se pose comme celui dédié au sevrage tabagique. L’allergène est alors diffusé par petites doses sous l’épiderme sans entrer en contact avec le sang. Ce qui est nommé immunothérapie cutanée permet ainsi au système immunitaire de devenir progressivement tolérant.
Les expérimentations ont donné des résultats assez probants, en particulier sur les enfants. Les tests sur 21 jeunes enfants sont ainsi passés de 57 % de réponses positives pour le premier test à 80 % pour le second. Pour les adultes, les réactions positives sont moindres avec 50 % pour le premier essai et 70 % pour le second.

La phase d’expérimentation devrait se terminer d’ici 2017 ou 2018 et le patch pourra ensuite être commercialisé. D’ores et déjà, DBV Technologies étudie d’autres allergies dans le but de développer un patch spécifique à chacune.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé