MENU

Les Français restent méfiants à l’égard des vaccins. C’est la conclusion du « Baromètre Santé 2016 » publié jeudi dernier par Santé Publique France. Seuls 75,1% des Français se disent « plutôt favorables » à la vaccination en général. Ils étaient 78,8% en 2014, et ce chiffre montait même à 90% en 2001.

41,5% mettent en cause des vaccins précis

Le baromètre note cependant un rebond de confiance depuis 2010, où 61,2% des Français se disaient favorables à la vaccination. La gestion de la grippe A (H1N1) avait beaucoup contribué à cette méfiance. A tranche d’âge équivalente, « les parents d’enfants âgés entre 1 et 15 ans » sont plus favorables à la vaccination que les nullipares. Le niveau de confiance s’avère plus élevé « parmi les personnes ayant les niveaux de diplômes et les revenus (…) les plus élevés ».

Tous les vaccins ne font pas l’unanimité. Sur les les 14 875 personnes interrogées pour le baromètre, 41,5% s’opposent « à une ou plusieurs vaccinations en particulier ». Ce pourcentage marque cependant un recul (44,9% en 2014, contre 53,2% en 2010). Les vaccins les plus décriés sont celui contre la grippe (15,4%), l’hépatite B (13%) ou les infections à papillomavirus (5,8%). A part celui contre l’hépatite B, les vaccins pour nourrisson restent peu contestés.

Moins de vaccinations dans le sud de la France

Les vaccinations diphtérique, tétanique et poliomyélitique (DTP), rougeole-oreillons-rubéole (ROR), et anti-tuberculose (BCG) recueillent moins de 2% d’avis défavorables. Cette enquête a toutefois été réalisée en août 2016, avant l’annonce du passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les bébés nés après le 1er janvier 2018. L’adhésion à la vaccination diffère selon les régions. Elle s’avère ainsi plus élevée en Centre-Val-de-Loire (79,8%) et faible en Occitanie (70,5%).

En toute logique, « les régions du quart sud-est de la France, qui apparaissent comme les moins favorables à la vaccination en général, sont aussi les régions où l’on observe les taux de couvertures vaccinales les plus bas » observent les chercheurs. A l’échelle de la France, 81,3% des patients s’informent sur les vaccins auprès de leur médecin. Néanmoins, plus d’un tiers (37,4%) se renseigne sur Internet. Les autorités sanitaires ont donc mis en place le site Vaccination Info Service.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé