MENU

C’est une étude réalisée sur 130 000 personnes durant 30 ans qui nous apporte un éclairage nouveau sur la consommation de protéines maigres et grasses. Et les résultats sont assez surprenants. De fait, alors que l’on a tendance à critiquer la consommation de protéines grasses (œufs, viande rouge, fromage, etc.), il s’avère que celle-ci n’impacte pas tout le monde.

Pour les personnes ayant un mode de vie sain, une consommation de ces produits n’augmente pas le risque de décès. En revanche, pour les personnes n’ayant aucune activité physique, étant en surpoids ou consommant du tabac et de l’alcool, alors les risques sont plus importants.

En outre, cette étude a permis de révéler que les personnes ayant un mode de vie plus sain adoptaient, de manière générale, une alimentation moins grasse. De fait, celles-ci mangent plus de poisson et de volaille, soit des protéines maigres, tandis que les autres renforcent les risques de maladie en consommant plus d’œufs, de fromage et de viande rouge.

Pour les personnes dont le mode de vie n’est pas le plus sain, les chercheurs préconisent la consommation de céréales, de légumineuses mais aussi de pâtes et de noix notamment.


Sources: europe1.fr

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé