MENU

Bilan et questionnaire de santé : quelles différences ?

Le bilan de santé est un examen médical réalisé par un médecin.

Il n’est quasiment jamais demandé par les compagnies d’assurances, sauf pour des garanties très particulières. Pour une société d’assurance, souligner dans ses conditions de souscription qu’aucun examen médical n’est exigé constitue même un argument marketing.

Pour ce qui est des mutuelles santé, le code qui les régit leur interdit de sélectionner leurs adhérents, ce qui rend l’examen médical totalement inutile.

La situation est sensiblement différente pour ce qui est du questionnaire de santé. Il ne s’agit pas d’un examen médical, mais seulement d’un formulaire que vous devez remplir seul.

Pour ce qui est des mutuelles, là non plus pas de risques puisque le Code de la Mutualité interdit de recourir au questionnaire de santé.

Les compagnies d’assurances l’utilisent beaucoup plus fréquemment, en particulier pour les demandes de souscription venant de personnes âgées de plus de 50 ans.

L’objectif de ce questionnaire est en priorité de mesurer le risque pour ensuite évaluer le montant de la prime. Contrairement à la mutuelle qui applique une cotisation identique à ses adhérents, une société d’assurance est tenue de personnaliser le prix en fonction du risque.

Devoir remplir un questionnaire ne signifie pas que la complémentaire santé va vous être refusée parce que vous avez par exemple du diabète, mais le montant de la cotisation prendra en compte le risque induit.

C’est ensuite vous seul qui acceptez ou non la proposition, ce d’autant plus que le choix est large, certaines compagnies d’assurances n’imposant pas de questionnaire de santé.

Remplir correctement le questionnaire

Remplir le questionnaire joint avec la demande de souscription n’a certes rien d’une obligation. Il faut toutefois savoir que s’il est renvoyé vierge ou incomplet, l’assureur n’a pas davantage l’obligation de vous assurer.

Il peut être tentant de minimiser certains problèmes de santé. Cette manière de faire est risquée et peut finalement coûter cher.

Si votre assureur découvre que vous avez menti, il est en droit de refuser le remboursement et peut résilier d’office le contrat pour fausse déclaration. Si le remboursement concerne une longue période d’hospitalisation, il est aisé d’imaginer les problèmes que ce refus peut engendrer.

Il est donc recommandé de répondre avec la plus grande précision en ne perdant pas de vue que si une compagnie refuse de vous prendre en charge, vous pouvez toujours en trouver une autre. Vous trouverez sur LesFurets.com des dizaines d’offres de mutuelles santé pour retraités.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé