MENU
Comparateur de mutuelle santé
Indiquez votre profil et vos besoins et trouvez l’assurance complémentaire santé adaptée à vos besoins
Je compare

Comment lire une ordonnance médicale ?

Lorsque vous déchiffrez l’ordonnance en face de vous, vous trouvez d’abord en haut les informations relatives au professionnel de santé qui vous l’a délivrée (le prescripteur), reprenant :

  • son nom complet
  • sa spécialité
  • la faculté dont il est diplômé
  • ses coordonnées (numéro de téléphone et adresse)

L’identité du professionnel de santé doit être clairement définie pour que la pharmacie puisse le joindre et obtenir des précisions sur l’ordonnance en cas de besoin.

En dessous, vous trouverez :

  • un code-barre de 9 ou 11 chiffres, qui correspond soit à son numéro RPPS (son identifiant dans la profession), soit au code FINESS si l’ordonnance est délivrée au nom d’un hôpital ;
  • la date à laquelle elle a été écrite. Cette dernière est importante, car l’ordonnance médicale a une validité de 3 mois, voire 3 jours pour certains produits très spécifiques.

Au centre de la prescription médicale apparaissent votre nom et prénom, parfois assortis de votre âge et de votre poids. Ces derniers éléments pourront par exemple aider le pharmacien à doser certains médicaments.

En dessous, les médicaments sont listés en colonne avec les indications suivantes :

  • le nom de la molécule et de la marque ou du laboratoire qui la fabrique. Cela peut aider le pharmacien à vous proposer des génériques ou des traitements é
  • la dose, le moment de la journée durant lequel vous devez prendre le médicament, et la durée du traitement. N’hésitez pas à demander au pharmacien de vous conseiller un programme de prise si les remèdes sont nombreux.

Autres informations utiles sur l’ordonnance

Les mentions suivantes peuvent aussi apparaître :

  • « non substituable» (NS) signifie que le générique ne peut pas vous être vendu
  • « à renouveler» (AR) qui renseigne sur la fréquence de renouvellement, ne pouvant toutefois pas excéder les 12 mois de validité de l’ordonnance
  • « quantité suffisante pour» (QSP) qui précise au pharmacien qu’il doit veiller à vous donner les quantités suffisantes à prendre dans le cadre du traitement
  • « non remboursable» (NR) pour les médicaments non pris en charge par l’Assurance Maladie

Certains conseils peuvent être inscrits sur des régimes ou habitudes spécifiques à suivre en parallèle de la prise des médicaments. Enfin, l’ordonnance précise le nombre de médicaments prescrits et, pour être certifiée, doit comporter au bas la signature du médecin.

Quand vous remettrez l’ordonnance au pharmacien, il en fera une copie. En cas d’oubli de sa part, n’oubliez pas de lui demander de vous restituer l’original.

Le conseil d'Hervé !
Si vous souffrez d’une maladie chronique, conservez toujours cette ordonnance avec vos papiers d’identité lorsque vous sortez. En cas de problème, les secours auront connaissance de votre traitement.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé