MENU
Comparateur de mutuelle santé
Indiquez votre profil et vos besoins et trouvez l’assurance complémentaire santé adaptée à vos besoins
Je compare

Cancer du sein : facteurs de risques

Le cancer du sein est une maladie pour laquelle il existe de nombreux facteurs de risques sur lesquels nous n’avons aucune emprise. Selon la fondation ARC et d’autres organismes de recherche sur le cancer, comme l’institut Pasteur, ce sont les suivants :

  • l’hérédité et les prédispositions génétiques ;
  • l’âge ;
  • les antécédents personnels de cancer ;
  • les antécédents familiaux de cancer.

L’hérédité et les antécédents familiaux :

De nombreuses familles sont touchées par des cancers hormonaux. Ces prédispositions génétiques s’observent de génération en génération. Si plusieurs membres de votre famille sont affectés par cette maladie ou l’ont été, sachez qu’il est possible de réaliser un prélèvement de sang qui permettra de détecter d’éventuelles prédispositions.

Pour cela, vous devez rencontrer un spécialiste d’oncogénétique qui vous fera passer des examens après avoir listé vos antécédents et ceux de votre famille.

L’âge :

L’âge est également un facteur de risque important, c’est pourquoi l’Assurance Maladie prend en charge un dépistage gratuit pour les femmes de plus de 50 ans. Les spécialistes ne peuvent avancer avec précision à quel âge on peut avoir un cancer du sein. Réaliser une mammographie dès l’âge de 50 ans est donc vivement conseillé au minimum tous les deux ans.

Les autres facteurs de risques pouvant mener à un cancer du sein

Sans pour autant tomber dans la psychose, parmi les autres facteurs pouvant mener à un cancer du sein, on peut citer :

  • les premières règles qui apparaissent avant 12 ans ;
  • une ménopause après 55 ans ;
  • l’absence de grossesse ;
  • une première grossesse après 30 ans.

De manière générale, la production d’ostéogènes est favorable aux cancers hormonaux. Il a été observé, grâce à de nombreuses études épidémiologiques, que les femmes présentant un retard des premières règles, une ménopause avancée ou plusieurs grossesses au cours de leur vie sont moins touchées par le cancer du sein.

Notez également qu’après les grossesses, l’allaitement prolongé diminuerait le risque de souffrir d’un cancer du sein.

L’hygiène de vie : un facteur de risque qui peut être contrôlé

Outre les causes citées précédemment, une mauvaise hygiène de vie peut favoriser l’apparition d’un cancer du sein. Les principaux responsables sont :

  • le tabac,
  • l’alcool : il est démontré que l’éthanol a un impact négatif sur les hormones féminines,
  • le surpoids et l’obésité, ainsi que la prise de poids pendant la ménopause,
  • une alimentation déséquilibrée (pauvre en fibres, fruits et légumes) et trop riche en graisses et en sucres,
  • la sédentarité et le manque d’exercice physique.

Cancer du sein, contraception et traitements contre la ménopause

Le Centre international de recherche contre le cancer a également démontré que la prise de contraceptifs oraux, comme la pilule, augmente la probabilité d’avoir un cancer du sein. C’est le cas si elle est prise pendant plus de 8 ans. En revanche, il a été observé que 10 ans après l’arrêt de la pilule, le risque devient le même que pour une femme qui n’a jamais pris ce contraceptif.

Le même principe vaut pour les traitements liés à la ménopause. Là encore, 10 ans après l’arrêt du traitement, les risques diminuent.

Dans tous les cas, sachez qu’en connaissant les symptômes du cancer du sein, il est possible de dépister la maladie à temps et de bien la soigner. Consultez au plus vite votre médecin si vous ressentez :

  • une douleur mammaire,
  • des ganglions volumineux et durs au niveau des aisselles,
  • une boule dans le sein,
  • un écoulement du mamelon,
  • un aspect inhabituel de la peau des seins,
  • un changement de la taille et de la forme du sein.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé