Si vous êtes salarié

Vous pouvez ne pas adhérer à la mutuelle d’entreprise si vous êtes dans les cas suivants :

  • si vous êtes bénéficiaire de la CMU-C ou l’ACS
  • si vous êtes salariés à temps très partiel
  • si vous êtes en CDD de mois de moins d’un an ou d’un an et plus.
  • si vous avez déjà une mutuelle santé, vous pouvez la conserver jusqu’à son échéance
  • si vous êtes déjà salarié de l’entreprise au moment où la complémentaire santé est choisie et que cette décision est unilatérale (prise sans concertation des représentants du personnel)

Si vous n’êtes pas salarié

Les travailleurs non-salariés (TNS) comme les professions indépendantes ne sont pas concernés par la généralisation de la complémentaire santé. Pour ces catégories, les contrats Madelin constituent une équivalence avec un cadre assez proche.

Salariés dispensés, comment être couverts ?

Pour les salariés, être dispensé de cotiser à la complémentaire santé obligatoire ne signifie pas pour autant ne pas pouvoir accéder à un complément de remboursement.

La seule différence est que la décision de souscrire à une mutuelle est alors individuelle et volontaire. Autrement dit, vous avez le choix. Vous pouvez toujours bénéficier de la complémentaire ANI. Mais si celle-ci ne convient pas, vous pouvez choisir une complémentaire individuelle.

Si le montant de la cotisation d’un contrat obligatoire peut paraître intéressant, il ne faut pas oublier que cette couverture est limitée. Dans certaines situations, il peut donc être préférable de souscrire à titre individuel afin de bénéficier de garanties étendues et librement décidées.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à comparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *