MENU

Coup de chaud : les symptômes

Il existe de nombreux symptômes du coup de chaud, cependant certains sont difficiles à déceler, comme la déshydratation.

Voici comment reconnaître les symptômes d’un coup de chaud :

  • Une température corporelle qui s’élève à plus de 40,6 °C pendant plus d’1 heure
  • La peau rouge et chaude
  • Un teint pâle
  • Des maux de tête
  • Des nausées ou des vomissements
  • De la fatigue
  • Des crampes musculaires
  • Une accélération du rythme cardiaque (du pouls)
  • Des étourdissements
  • Une perte de connaissance dans certains cas

Coup de chaleur : quoi faire ?

En cas d’exposition à la chaleur et au soleil, vous devrez ainsi :

  • Boire régulièrement
  • Ne pas courir quand il fait très chaud
  • Limiter les efforts
  • Ne pas porter de vêtements trop épais
  • Éviter les boissons chaudes (café, thé…)
  • Ne pas boire d’alcool
  • Ne pas fumer
  • Rafraîchir le corps
  • Faire la sieste en journée pour vous reposer
  • Refroidir l’air de votre logement

Pour ce dernier point, il est possible d’aménager une zone de fraîcheur afin de vous protéger des coups de chaud. Pour cela, vous pouvez :

  • Rester dans une pièce climatisée ou naturellement plus froide que les autres
  • Installer un ventilateur
  • Placer des récipients remplis d’eau froide ou des tissus humides pour faire descendre la température

La déshydratation, un risque à ne pas minimiser

Les effets négatifs des coups de chaud chez un bébé ou un adulte ne sont pas toujours immédiats. Ils peuvent parfois s’accumuler durant plusieurs jours. Cela est notamment le cas pour la déshydratation.

Pour limiter cette dernière, l’organisme a tendance à économiser l’eau qu’il contient : il la recycle de manière plus fréquente au lieu de l’éliminer par les voies urinaires. Ce signe est à prendre en considération et à surveiller lors de fortes chaleurs. Lorsque les fonctions urinaires sont ralenties, les reins ne filtrent plus les toxines, elles s’accumulent et rendent l’organisme plus vulnérable.

Attention également si vous prenez des médicaments. En effet, coup de chaleur et traitement médical demandent une attention particulière. Pour assimiler les composants des remèdes, votre corps doit être bien hydraté. Vous devez donc boire assez d’eau au quotidien.

La déshydratation peut aussi survenir en cas de forte transpiration. Cette dernière est un effet du processus de régulation naturelle de la température du corps. Ces gouttelettes favorisent l’évacuation de la chaleur accumulée en excès. Si vous transpirez beaucoup, pensez donc à boire un peu plus afin d’éviter la déshydratation en été.

Si vous transpirez sans bouger, utilisez un brumisateur ou un linge humide posé sur la peau. Ceci va permettre de vous rafraîchir et de faire descendre la température corporelle.

Comment réagir en cas de symptômes de coup de chaud ?

En cas de coup de chaleur, les symptômes surviennent le lendemain ou quelques heures après.

Dès leur apparition, n’hésitez pas à consulter un médecin, notamment si vous :

  • Avez des nausées ou des vomissements
  • Présentez une fatigue anormale

En cas de malaise ou de fièvre, ou pour savoir quoi faire en cas de coup de chaud, appelez immédiatement le service des urgences, au 115.

Sachez que les risques sont accentués pour les personnes âgées. Si vous connaissez ou avez dans votre entourage un senior qui est seul, pensez à lui rendre visite chaque jour. Vous pourrez ainsi l’encourager à boire, rafraîchir son logement ou contacter des professionnels s’il présente des symptômes liés à une chaleur excessive.

Le conseil d'Hervé !
Prévenir les méfaits des coups de chaleur de l’organisme permet d’éviter les complications de santé. Pensez à prendre des précautions supplémentaires pour les nourrissons et les enfants en bas-âge.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé