MENU

Être étudiant à l’étranger, oui, mais protégé

Saviez-vous qu’un passage aux urgences à Miami peut vous coûter jusqu’à 50 000 euros, ou qu’une hospitalisation pour cause d’infection en Australie jusqu’à 5 000 euros ?

Par conséquent, ne pas être couvert par une assurance santé lorsque l’on est étudiant à l’étranger peut s’avérer risqué, d’autant plus que, plus votre séjour est long, plus votre risque d’avoir besoin de soins augmente. Cela peut donc vous coûter très cher.

Avant de partir étudier à l’étranger, sachez que la protection sociale varie selon les pays. Il est important de s’informer selon sa situation personnelle pour préparer son séjour au mieux.

Vous partez étudier en Europe

En tant que futur étudiant français à l’étranger, vous devez demander votre carte européenne d’assurance maladie. Cette carte attestera de vos droits à l’Assurance Maladie.

En cas de soins médicaux pendant votre séjour, présentez votre carte européenne d’assurance maladie attestant de votre droit aux soins. Vous profiterez ainsi de la prise en charge de vos frais de santé selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. Ainsi, la sécurité sociale d’un étudiant français en Espagne, par exemple, diffère peu d’un étudiant resté en France.

Vous partez étudier hors d’Europe

L’assurance maladie pour un étudiant français à l’étranger, dans un pays hors d’Europe, diffère selon deux cas de figure :

  • Vous avez moins de 20 ans : vous payez vos soins médicaux urgents sur place. Conservez toutes les preuves de paiement et présentez-les, à votre retour, à la caisse d’Assurance Maladie de vos parents qui les remboursera, dans la limite des tarifs français en vigueur.
  • Vous avez plus de 20 ans : vous devez vous inscrire auprès du régime local de sécurité sociale. Autre possibilité : l’adhésion à la Caisse des Français de l’étranger (CFE), à condition d’avoir la nationalité française.

Si vous partez étudier à l’étranger dans un pays non-Européen, vous devez impérativement vous renseigner sur l’état sanitaire du pays et vérifier le montant des frais qui resteront à votre charge en cas de problème. Il est essentiel de souscrire au minimum un contrat d’assistance ou d’assurance complémentaire santé qui garantira le remboursement des frais engagés, et le rapatriement en cas de maladie.

Vous partez étudier au Québec

Vous devez demander à votre caisse d’Assurance Maladie :

  • Le formulaire SE 401-Q-106 en cas d’échange universitaire, à faire compléter par votre établissement en France.
  • Le formulaire SE 401-Q-102 si vous vous inscrivez dans une université québécoise.

A votre arrivée, présentez-le à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Vous bénéficierez, en tant qu’étudiant français à l’étranger, des prestations de soins de santé de la RAMQ et profiterez des assurances maladie et maternité.

Dans tous les cas, prenez également contact avec votre assurance complémentaire santé. Votre conseiller pourra vous aider à compléter votre protection. N’hésitez pas non plus à utiliser un comparatif d’assurance pour étudiant de l’étranger qui vous permettra de trouver une couverture adaptée à votre profil.

Le conseil d'Hervé !
Si vous travaillez dans le pays d’accueil en plus de vos études, vous ne serez plus assuré social français mais assuré social local en qualité de travailleur. Vous serez affilié auprès du régime local de sécurité sociale.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé