MENU

Des médecins étrangers aussi diplômés que ceux français

Est considéré comme médecin étranger en France, celle ou celui qui détient un diplôme non délivré par une université française. Le Code la santé publique conditionne l’exercice de la médecine en France à trois critères :

  • avoir la nationalité française ou être ressortissant de l’UE,
  • détenir un diplôme permettant l’exercice en France,
  • être inscrit à l’Ordre des Médecins.

Parmi les 22 619 praticiens qui exercent régulièrement la médecine en France avec un diplôme étranger, la réglementation distingue deux types de diplômes :

  • Le diplôme européen

Depuis 1975, les médecins diplômés en Europe peuvent dispenser leurs services dans l’état membre de leur choix. En 2017, 44% des médecins diplômés de l’UE sont en activité régulière en France. La Roumanie, la Belgique, l’Italie, l’Allemagne et l’Espagne sont les principales nationalités représentées.

  • Le diplôme extra-européen

Depuis 1972, les personnes titulaires d’un diplôme hors de l’UE ont la possibilité d’obtenir une autorisation individuelle d’exercice selon la procédure suivante : après vérification de la valeur du diplôme par le ministère chargé des universités, les candidats passent le Certificat de synthèse clinique et thérapeutique, identique à celui des étudiants en 6ème année de médecine, puis soumettent leur dossier à une commission portant sur la seule médecine générale. En 2017, 12 566 médecins étrangers sont titulaires d’un diplôme extra-européen. Parmi les nationalités représentées : l’Algérie, la Syrie, le Maroc, la Tunisie et Madagascar occupent les premières places.

A la médecine générale, s’ajoute les spécialités : selon une étude de la DREES (La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), un tiers des nouveaux chirurgiens-dentistes inscrits à l’Ordre en 2015 ont obtenu leur diplôme à l’étranger. Une tendance qui s’observe aussi pour les pharmaciens, les sages-femmes ou encore les masseurs-kinésithérapeutes. Bien souvent, il s’agit de français ayant choisi de suivre leurs études à l’étranger dans le but d’augmenter leurs chances de réussite.

De nombreux médecins étrangers diplômés en France

En parallèle des chiffres cités, il faut savoir qu’une partie des médecins étrangers exerçant en France ont obtenu leur diplôme dans une université française. Certains d’entre eux partent toutefois s’installer ensuite dans leurs pays d’origine.

Ces médecins étrangers contribuent-ils à repeupler les déserts médicaux ? Selon l’Ordre des Médecins, si les médecins étrangers représentent une solution temporaire à la désertification, ils ne sont pas une solution. D’une part parce que près de deux tiers de ces professionnels de santé sont salariés et sont ainsi recrutés en milieu hospitalier, d’autre part parce que leurs régions d’installations sont celles à forte densité de population.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé