MENU
Comparateur de mutuelle santé
Indiquez votre profil et vos besoins et trouvez l’assurance complémentaire santé adaptée à vos besoins
Je compare

Les aides aux seniors en perte d’autonomie

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est à demander en priorité. Versée par le conseil départemental, cette aide couvre des dépenses variées : aide à domicile, fourniture de repas ou de produits d’hygiène, installation d’un équipement de téléassistance pour alerter les secours en cas d’accident domestique. L’APA est allouée à toute personne de plus de 60 ans en perte d’autonomie, quels que soient ses revenus. Les caisses de retraite et les mutuelles fournissent une aide similaire : celle-ci s’adresse à des personnes dont la perte d’autonomie n’est pas jugée préoccupante. Les prestations de ces dispositifs incluent l’aide ménagère, la livraison de courses ou de repas mais aussi un service d’assistance suite à une hospitalisation ou à un deuil. Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite ou de votre mutuelle sur les aides auxquelles vous êtes éligible. Si le senior dispose de faibles ressources, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) s’avère essentielle : versée par la Sécurité sociale, cette aide s’adresse à toute personne âgée de plus de 65 ans dont les revenus mensuels ne dépassent pas les 868,2 euros.

Les aides au logement destinées aux personnes âgées

Le maintien à domicile des seniors nécessite souvent d’adapter leur logement à leurs besoins particuliers. Pose de volets automatisés ou de chemins lumineux, installation d’un siège de douche, de revêtements antidérapants ou d’un monte-escalier électrique. Pour ces travaux, l’agence nationale de l’habitat (ANAH) propose des aides conséquentes. Pour les ménages modestes, le montant alloué peut osciller entre 7.000 et 10.000 euros. Un crédit d’impôt de 25% est également accordé par l’ANAH dans la limite de 5000 euros pour une personne seule et de 10.000 euros pour un couple. Si les travaux de rénovation sont réalisés par un professionnel agréé, il est en outre possible de bénéficier de la TVA réduite à 5,5%.

Les aides fiscales pour le maintien à domicile

Depuis 2017, un crédit d’impôt de 50% est proposé aux personnes âgées qui utilisent un service d’aide à domicile. Parmi les prestations concernées par ce dispositif, on peut citer l’aide aux différents gestes de la vie quotidienne (aide à la toilette, au lever, au coucher ou à la préparation des repas) mais aussi les travaux ménagers. De menus travaux de jardinage sont également pris en charge, dans la limite d’un plafond annuel de 5000 euros. Attention : si le senior perçoit une aide comme l’APA, il doit déduire cette allocation du montant à déclarer pour bénéficier du crédit d’impôt.

Des aides extralégales bienvenues

Les mairies et conseils départementaux peuvent proposer des aides supplémentaires aux personnes âgées maintenues à domicile. Ces allocations s’adressent en particulier aux seniors en difficulté financière. Frais de transports, d’hébergement temporaire ou d’accueil de jour, paiement de factures d’énergie. Les aides extralégales couvrent plusieurs besoins ponctuels.

Le conseil d'Hervé !
Les personnes âgées en perte de mobilité peuvent bénéficier de formules d’assurance-santé spécifiques. Pour optimiser le remboursement des frais hospitaliers ou encore des dépenses liées aux équipements optiques, auditifs et dentaires, notre comparateur de complémentaires santé vous aide à choisir une mutuelle senior adaptée à vos besoins.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparez les devis
    Appelez