MENU

Comment toucher des indemnités journalières ?

Si vous êtes un salarié en arrêt de travail, vous pourrez percevoir des indemnités journalières si vous remplissez toute une série de conditions.

Si votre arrêt de travail est prévu pour durer moins de 6 mois, il faut :

    • que vous ayez travaillé au moins 150 heures durant les 3 mois ou 90 jours qui précèdent l’arrêt de travail
    • que vous ayez cotisé sur la base d’un salaire au moins équivalent à 1 015 fois le montant du SMIC horaire durant les 6 mois qui précèdent l’arrêt de travail

Si votre arrêt de travail est prévu pour une durée supérieure à 6 mois, il faut :

    • que vous puissiez attester de 12 mois d’immatriculation auprès de l’Assurance Maladie
    • que vous ayez travaillé au minimum 600 heures au cours des 12 derniers mois ou des 365 jours qui précèdent l’arrêt de travail
    • que vous ayez cotisé sur un salaire au moins équivalent à 2 030 fois le montant du SMIC horaire au cours des 12 derniers mois précédant l’arrêt de travail

A combien s’élèveront les indemnités journalières ?

Ces dernières seront égales à 50% de votre salaire journalier de base qui est calculé :

    • soit sur la moyenne des salaires bruts des 3 derniers mois précédant votre arrêt de travail
    • soit sur la moyenne des 12 mois si vous êtes saisonnier ou avez une activité discontinue, le tout dans la limite de 1,8 fois le SMIC mensuel

Si vous avez au moins trois enfants à charge, cette indemnité journalière sera égale à 50% de votre salaire journalier de base pendant les 30 premiers jours de l’arrêt de travail, puis majorée dès le 31e jour d’arrêt continu et portée à 66,66% du salaire journalier de base.

Sachez enfin que cette indemnité journalière est plafonnée depuis le 1er janvier 2018 à :

    • 44,34 euros pour l’indemnité journalière maladie normale
    • 59,12 euros pour l’indemnité journalière maladie majorée pour charge de famille dès le 31ème jour d’arrêt de travail 

Existe-t-il un délai de carence ?

Oui, il existe un délai de carence ! Ainsi, vous ne bénéficierez d’aucune indemnité journalière durant les 3 premiers jours de l’arrêt de travail, sauf :

    • en cas de prolongement d’un arrêt maladie après une brève interruption et une reprise d’activité de seulement 48 heures
    • si vos arrêts maladie sont en rapport avec une affection de longue duréeLe délai de carence ne s’appliquera que pour le premier arrêt maladie sur une même période de 3 mois.

Quelle est la fiscalité des indemnités journalières ?

Ces indemnités sont soumises aux prélèvements sociaux :

    • de 0,5 % (CRDS)
    • de 6,2 % (CSG)

De même, elles sont soumises à l’impôt sur le revenu, sauf lorsqu’elles sont en lien avec une affection de longue durée (ALD).

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé