MENU
Comparez les complémentaires santé
Indiquez-nous vos besoinset trouvez la mutuelle santé la plus adaptée !
Comparer
Partager sur

Les risques de l’automédication

Grippe, troubles intestinaux, rhume, toux ou mal de gorge, de nombreuses personnes choisissent de soigner ces maux courants par l’automédication en France. Cependant, utiliser un médicament délivré sans prescription et sans avis médical n’est pas sans risque.

À travers une étude publiée en novembre 2017, le magazine 60 Millions de consommateurs démontre que, parmi les médicaments les plus vendus disponibles sans ordonnance, près d’un sur deux est à proscrire. Et pour cause : le rapport bénéfice/risque de ces produits est défavorable en automédication.

Dans la liste noire de cette étude, on retrouve des médicaments anti-rhume très connus qui mélangent des actifs puissants. Cette composition crée un risque de surdosage. De plus, leurs effets indésirables peuvent être délétères, comme un accident cardio-vasculaire ou un AVC.

Parmi les 28 produits disponibles en automédication jugés dangereux par cette étude figurent aussi des pastilles anti-inflammatoires pour la gorge qui comportent un risque d’hémorragie digestive.

Pratiquer l’automédication de manière avisée

Un mal de tête passager ou un petit rhume de début d’hiver peuvent sans trop de risques être guéris par des médicaments en vente libre. Dans le doute, il est toujours préférable de demander conseil à son pharmacien et se renseigner sur les effets secondaires et indésirables.

Cependant, si les symptômes persistent plus de quelques jours, ils peuvent être dus à des causes plus profondes. Il devient alors nécessaire de consulter un médecin.

Lors de la consultation, il est essentiel de préciser la nature des produits pris en automédication afin que le diagnostic soit le plus précis possible et que le traitement prescrit puisse être efficace.

Automédication et prise en charge

La Sécurité Sociale ne prend en charge que les médicaments remboursables prescrits sur ordonnance. L’automédication exclut donc toute possibilité de remboursement.

Se soigner seul n’est donc pas forcément une solution économique. Comme les prix des médicaments en vente libre ne sont pas encadrés par les pouvoirs publics, les laboratoires pratiquent des tarifs souvent élevés en échange d’une efficacité qui n’est pas toujours au rendez-vous.

Certaines mutuelles peuvent néanmoins intervenir sur la totalité ou une partie de la prise en charge des médicaments délivrés sans ordonnance dans le cadre d’une automédication.

Le conseil d'Hervé !
La gestion du remboursement des médicaments diffère d’un assureur à un autre. C’est pourquoi il est important de comparer les mutuelles santé avant de souscrire un contrat. Notre comparateur en ligne vous permet d’effectuer une simulation rapide et gratuite pour obtenir plusieurs offres. Il ne vous restera plus qu’à sélectionner le devis le mieux adapté à vos besoins.
Comparer les devis mutuelle santé
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé