MENU
Homéopathie, ostéopathie, acupuncture...
N'hésitez plus ! Trouvez la complémentaire santé qui rembourse bien les médecines douces.
Je compare

Retour sur les principes de cette médecine alternative

Avant d’entrer dans les détails du remboursement de la médecine douce par la Sécurité sociale ou les mutuelles, revenons sur les principes de ces pratiques.

  • Les médecines douces représentent un ensemble de soins parallèles aux soins doctoralement admis en France. Ces médecines douces concernent la sophrologie, la naturopathie, la réflexologie, la luminothérapie, l’acupuncture, l’homéopathie, l’étiopathie, ainsi que la médecine chinoise et les massages orientaux.
  • Ces spécialités sont nommées médecines douces car elles sont peu invasives pour le corps et l’esprit du patient.
  • Là où la médecine traditionnelle soigne les conséquences de certains maux avec des médicaments de type allopathiques, les médecines douces agissent en amont. Elles traitent la cause des maux, tendant à l’éliminer de manière durable, éradiquant de ce fait les conséquences.
  • Là où le bât blesse, c’est que le résultat est rarement immédiat, tendant à faire dire aux sceptiques que ces pratiques ne fonctionnent pas. C’est pourquoi, pour le moment, rares sont les prises en charge par la Sécurité sociale. Il est tout aussi difficile de trouver une mutuelle qui rembourse la médecine douce.

Le remboursement de la médecine douce par la Sécurité sociale

Le remboursement de la médecine douce par la Sécurité sociale n’est pas encore effectif, sauf dans de rares cas, par exemple les séances d’hypnose ou encore le traitement par homéopathie. L’Assurance Maladie propose dans ces cas-là, uniquement pour les médecins conventionnés, un remboursement à hauteur de 70 % du tarif fixé.

Ainsi, les médicaments homéopathiques qui possèdent l’étiquette bleue, comme la séance d’acupuncture, sont remboursés à 70 %. Le calcul est effectué sur la base d’une consultation de spécialiste. Pour bénéficier d’une couverture optimale, souscrivez une mutuelle qui rembourse la médecine douce.

Mutuelle médecine douce : quelle est votre couverture ?

Si votre cas nécessite un traitement homéopathique ou des séances régulières d’hypnose, il est bon de savoir comment seront couverts vos frais. Le mieux serait de trouver une mutuelle médecine douce.

Certaines mutuelles ont développé des garanties spéciales pour la médecine douce, qui apparaissent souvent sous la forme de « forfait médecines douces » ou d’options. Pour mieux comprendre, voici deux exemples de clauses contractuelles :

  • forfait médecine douce de 400 euros/an avec une liste bien définie des soins concernés : ostéopathie, chiropractie, étiopathie, homéopathie, acupuncture, mésothérapie, réflexologie, diététique, nutrition, etc. ;
  • forfait de 200 euros/an avec une limitation du nombre de séances remboursées par an. Le prix maximum des soins par séance est aussi, dans la plupart des cas, précisé dans le contrat (4 séances d’hypnose à 50 euros par exemple).

La comparaison reste le meilleur moyen de trouver une mutuelle médecine douce pas chère.

Mutuelle médecine douce : ce qu’il est bon de savoir avant de souscrire

Vous souhaitez une mutuelle qui prenne en charge la médecine douce ? N’hésitez pas à utiliser notre comparateur de mutuelles santé. Cette démarche est essentielle pour bénéficier de la meilleure couverture, notamment si les bienfaits de la médecine douce sont visibles sur votre santé. Avant même de comparer les offres et de signer un contrat, voici quelques points d’attention.

  • Commencez par établir un bilan de vos besoins : quels soins envisagez-vous ? À quelle fréquence annuelle et à quel prix ? Une fois que vous aurez budgétisé vos besoins, faites le tour des mutuelles proposant un forfait médecines douces.
  • Calculez la différence entre ce que votre nouvelle complémentaire santé va vous coûter sur une année et ce qu’elle vous coûte à présent, à garanties égales en incluant le forfait médecines douces.
  • N’oubliez pas de vérifier la liste des spécialistes pris en charge par la mutuelle médecine douce, car il ne s’agit pas de payer un forfait médecines douces pour s’apercevoir, le moment venu, que vos séances ne sont pas concernées par les remboursements.
  • Il ne vous reste plus qu’à comparer ce que vous devrez payer de votre poche dans les deux cas. Choisissez ensuite la solution la plus avantageuse pour vous.
Le conseil d'Hervé !
Lorsque vous prenez rendez-vous avec un praticien en médecine alternative, pensez à lui demander s’il est ou non conventionné, car cela peut faire toute la différence pour vos remboursements.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparez les devis
    Appelez