MENU

Qu’appelle-t-on médecines douces ?

Les médecines douces (ou alternatives) utilisent des moyens naturels pour soigner leurs patients. Elles ne sont pas ou très rarement pratiquées par des médecins. Parmi les plus connues, l’acupuncture, l’ostéopathie ou la chiropractie.

Sont-elles remboursées par la Sécurité sociale ?

La kinésithérapie est souvent considérée comme une médecine douce. L’Assurance maladie la rembourse à hauteur de 60% du tarif conventionné, soit 22,26€ la demi-heure de soin.

En revanche, les autres médecines alternatives ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Aussi, certaines complémentaires santé proposent des remboursements.

Côté mutuelles, comment ça se passe ?

Les mutuelles n’offrant que les prestations de base telles que la prise en charge du ticket modérateur et une partie limitée des dépassements d’honoraires ne couvrent que rarement les médecines non conventionnées.

Dans la plupart des cas, les mutuelles ne remboursent pas le montant des frais réels, mais une somme forfaitaire. Il peut s’agir d’un montant fixe alloué pour chaque séance et versé après avoir fourni la facture.

D’autres mutuelles prévoient un forfait annuel qui peut être réparti sur plusieurs types de médecine. À chaque séance, une partie plafonnée de la somme disponible est déduite. Si l’adhérent dépense son forfait avant la fin de l’année, il doit attendre l’année suivante pour qu’il soit renouvelé.

Dans le cas d’un traitement ne pouvant être suspendu pour des raisons d’efficacité, certaines mutuelles acceptent de transférer une partie du forfait de l’année suivante sur celle en cours.

À noter que la plupart des mutuelles qui prennent en charge les médecines non conventionnées imposent en contrepartie que la séance soit individuelle.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé