MENU
Comparez les complémentaires santé
Indiquez-nous vos besoins et trouvez la mutuelle santé la plus adaptée !
Je compare

Comment calculer le prix d’une place en maison de retraite

Les tarifs des maisons de retraite publiques ou privées se décomposent en trois parties :

  • tarif hébergement
  • tarif soins
  • tarif dépendance

Le tarif hébergement

Librement fixé, le tarif hébergement comprend :

  • le logement
  • la pension complète
  • la fourniture du linge de maison…

Les prestations hôtelières peuvent varier selon le niveau de standing du logement (confort, orientation, services), et les équipements à disposition (blanchisserie…) notamment.

Le tarif hébergement figure obligatoirement dans le contrat de séjour signé par le senior. Son évolution est encadrée par arrêté́ ministériel.

Le tarif soins

Le tarif soins facturé par les maisons de retraite privées ou publiques comprend les services médicaux et paramédicaux nécessaires à la prise en charge des seniors :

  • personnel infirmier
  • aides-soignants
  • pharmacie
  • mobilier médicalisé

Le montant de la facture peut varier selon que l’établissement se base sur un forfait global (prise en charge totale) ou un forfait partiel (non-remboursement des interventions extérieures). Les soins sont partiellement couverts par l’Assurance maladie.

Le tarif dépendance

Le tarif dépendance pratiqué par les maisons de retraite et les EPAHD dépend du degré de handicap du résident. Estimé en fonction de la grille AGGIR, le niveau de dépendance va de GIR 1-2 pour les résidents les plus dépendants à GIR 5-6 pour les résidents autonomes. Ce niveau de dépendance impacte le coût de :

  • l’accompagnement dans les actes de la vie quotidienne
  • l’activité de vie sociale

Le frais de dépendance sont fixés par le département.

Quelles aides pour les résidents d’une maison de retraite ?

En raison du coût élevé, des aides pour financer le séjour en maison de retraite médicalisée ou classique peuvent être octroyées. En commençant par l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). Versée directement à l’établissement, elle varie selon le niveau de dépendance (le GIR), le tarif de la maison de retraite ou de l’EHPAD (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et les ressources du bénéficiaire.

Pour financer l’hébergement, peuvent être attribuées selon les revenus du résident et le prix de la chambre :

  • les aides de la Caisse d’allocations familiales, comme l’aide personnalisée au logement (APL) ou l’allocation logement sociale (ALS). Le centre d’accueil doit faire l’objet d’une convention avec la caisse d’allocations familiales (Caf) délivrant la prestation. L’aide personnalisée au logement et l’allocation logement sociale ne sont pas cumulables.
  • l’aide sociale à l’hébergement (ASH), versée par le département pour les établissements habilités. Les enfants étant tenus à l’obligation alimentaire, l’aide sociale versée à l’EHPAD donne lieu à remboursement sur la succession.

À noter qu’il est possible de demander l’aide sociale, si le senior a séjourné dans un établissement non conventionné APL durant cinq ans et que ses revenus ne lui permettent plus de payer sa facture d’hébergement. Pour bénéficier de l’ASH, le résident doit être âgé de plus de 65 ans (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail), résider en France et avoir des ressources inférieures au montant de la dépense prévue.

Le conseil d'Hervé !
Le forfait soins de l’assurance-maladie ne couvre pas totalement les honoraires des médecins extérieurs, les examens biologiques ou radiologiques, les frais d’hospitalisation, d’optique, de soins dentaires, de spécialistes et les médicaments hors prescription. Les résidents ont donc intérêt à conserver ou à souscrire une complémentaire santé pour seniors.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparez les devis
    Appelez