MENU
Comparez les complémentaires santé
Indiquez-nous vos besoinset trouvez la mutuelle santé la plus adaptée !
Comparer
Partager sur

Automédication et mutuelle santé : quelle prise en charge ?

Non indemnisée par l’Assurance Maladie, l’automédication appelée aussi « selfcare » consiste à soigner des maux bénins (mal de gorge ou de tête, toux, problèmes intestinaux…) avec des médicaments achetés en libre accès en pharmacie. Depuis quelques années, des forfaits « automédication », proposés par les mutuelles prennent en charge une liste de médicaments non remboursés. Un plafonnement annuel est alors prévu. D’une vingtaine d’euros, il peut aller jusqu’à plus de 150 euros selon les formules.

Cette prise en charge des médicaments non remboursés représente une avancée non négligeable puisque chaque année 80% des français pratiquent le selfcare et dépensent en moyenne 32,1 euros pour des médicaments sans ordonnance. Selon les chiffres du 3e Observatoire européen sur l’automédication, publié par l’Afipa (Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable), la part de marché des médicaments achetés en automédication est de l’ordre des 15,4%.

Mutuelle et remboursement des médecines douces

Face à certains maux ou par volonté de se soigner différemment, de plus en plus d’adeptes de thérapies non conventionnelles font appel à de nouvelles formes de soins. Appelées médecines douces, naturelles, complémentaires ou parallèle, ces traitements alternatifs comprennent :

  • l’ostéopathie
  • la naturopathie
  • l’étiopathie
  • le shiatsu
  • l’homéopathie
  • la chiropratique
  • la kinésiologie
  • l’acupuncture
  • la diététique
  • la podologie
  • la pédicurie
  • la phytothérapie
  • la réflexologie
  • la sophrologie
  • les huiles essentielles
  • la thalassothérapie
  • les compléments alimentaires

En pleine adaptation face à cette évolution des comportements, les mutuelles spécialisées en médecines douces commencent à émerger. Par ailleurs, pour pallier l’absence de remboursement de la médecine douce par la Sécurité sociale, de plus en plus de mutuelles classiques proposent de nouvelles garanties. Leur prise en charge peut aller du forfait annuel à la surcomplémentaire « médecine douce ». Les formules baptisées « bien-être », « zen », « équilibre » offrent un remboursement annuel de 70 euros à plus de 250 euros pour des consultations et traitements de « médecine parallèle ».

Mutuelles médecine douce, faites le comparatif

Si vous êtes adepte des méthodes alternatives et pratiquez le selfcare, il est intéressant de choisir un contrat adapté. Notre comparateur vous permettra d’identifier rapidement les niveaux de prise en charge de l’automédication. Vous pourrez également obtenir les devis de mutuelles spécialisées en médecines douces. La mise en comparaison des offres, de leurs tarifs et plafonnements annuels, vous aidera à choisir le contrat de mutuelle médecine douce pas cher ou de complémentaire santé incluant un forfait automédication le plus pertinent.

Le conseil d'Hervé !
La Sécurité sociale rembourse l’homéopathie à hauteur de 30% sur prescription d’un médecin. L’ostéopathie et l’acupuncture sont prises en charge à hauteur de 70% si elles sont pratiquées par un médecin généraliste conventionné de secteur 1.
Comparer les devis mutuelle santé
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé