MENU

Frais dentaires : le remboursement de l’Assurance Maladie

Le remboursement dentaire commence par le remboursement de la Sécurité sociale, la mutuelle dentaire prend ensuite le relais. La Sécurité sociale divise les soins dentaires en deux catégories :

  • Les soins conservateurs (soins des caries, détartrage, visite de contrôle)
  • Les soins chirurgicaux

Pour être couverts, les soins qui seront réalisés par votre dentiste doivent être dans la liste des prestations remboursables par l’Assurance Maladie. En règle générale, les frais dentaires sont remboursés à 70 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale.

Attention, car si les consultations et les soins dentaires dits conservateurs sont réglementés, le tarif des prothèses dentaires, lui, peut être fixé librement par le chirurgien-dentiste.

Pour obtenir un remboursement maximum de vos frais dentaires, il vous faudra compter sur votre mutuelle dentaire ou votre assurance complémentaire santé.

Remboursement de votre mutuelle dentaire : tout dépend de votre formule

Il existe un grand nombre de mutuelles complémentaires privées proposant différentes formules concernant les remboursements dentaires. Et si les remboursements de l’Assurance Maladie diffèrent en fonction de nombreux facteurs (actes, type de dentiste, etc.), la prise en charge de vos frais par votre mutuelle dentaire est, elle aussi, très variable.

Certains contrats alléchants affichent des slogans tels « 300 % sur les implants dentaires ». Attention, il faut savoir que ces 300 % ne s’appliquent pas sur les tarifs des implants, mais sur le tarif de la Sécurité sociale, ce qui change grandement le montant du remboursement. En effet, un acte comme la pose d’implants ou de prothèses dentaires ne s’accompagnant d’aucun tarif conventionné, le remboursement de la mutuelle est donc nul : 300 % de 0 étant égal à 0.

Sachez que, dans la grande majorité des cas, votre mutuelle dentaire vous couvrira pour :

  • le remboursement des soins dits conservateurs
  • la prise en charge des prothèses (couronnes…)
  • les bridges et appareils dentaires
  • l’orthodontie

Le montant de vos remboursements dépendra du type de contrat que vous aurez choisi. Généralement, même les contrats les plus basiques couvrent 100 % du Ticket Modérateur pour les soins conservateurs.

Pour connaître le montant du remboursement de votre mutuelle dentaire, relisez votre contrat et demandez un devis avant d’engager des dépenses importantes (prothèse, appareils, orthodontie…) auprès de votre dentiste.

Il existe également des mutuelles dentaires sans plafond. Celles-ci sont plus coûteuses que les mutuelles dentaires classiques mais sont conseillées dans certains cas (seniors ayant recours à des implants dentaires, prothèses dentaires ou bridges, orthodontie adulte, etc.). La mutuelle sans plafond ayant un coût assez élevé, elle ne doit être souscrite qu’en cas de besoin réel et après avoir étudié chaque point du devis.

Dans tous les cas, avant de souscrire votre mutuelle dentaire, certains points sont à vérifier :

  • Le montant des cotisations
  • Le délai d’attente pour la prise en charge d’un devis dentaire
  • Le taux de remboursement des implants dentaires
  • Ce taux s’applique-t-il sur le tarif de convention ou sur le tarif de remboursement de la Sécurité sociale
Le conseil d'Hervé !
Depuis le 1er janvier 2016, les employeurs du secteur privés doivent souscrire un contrat auprès d’un organisme assureur de leur choix. La couverture comprend également les ayants-droit du salarié. L’employeur doit participer financièrement à hauteur de 50 % de la cotisation.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé