MENU
Vous vous faites opérer pour perdre du poids ?
Faites-vous mieux rembourser grâce à une complémentaire santé qui pend en charge la chirurgie bariatrique.
Je compare

La chirurgie bariatrique : définition

La chirurgie bariatrique consiste dans le traitement de l’obésité à travers :

  • un anneau gastrique (qui diminue, en le resserrant à la façon d’un sablier, la capacité d’absorption de l’estomac) ;
  • un by-pass (qui permet de diminuer l’absorption des éléments nutritifs par l’intestin) ;
  • une sleeve gastrectomie (on retire alors deux tiers de l’estomac).

Cette opération touche aujourd’hui 30 000 patients en France et permet de perdre des dizaines de kilos afin de retrouver un poids considéré comme normal.

Après la chirurgie bariatrique, les patients ne peuvent plus manger de quantités importantes, d’où des pertes de poids parfois spectaculaires.

Toute intervention de chirurgie bariatrique implique des complications, ce n’est pas qu’une simple manière de maigrir !

Aussi, pour pouvoir être accepté en unité bariatrique en France, vous devez avoir :

  • un IMC supérieur à 40 ;
  • un IMC de 35 et d’importants problèmes de santé. Exemple : des maladies cardiovasculaires, du diabète ou du cholestérol.

Quelle prise en charge pour une sleeve ou un by-pass ?

Le coût d’une sleeve varie en fonction de deux facteurs :

  • le centre où vous subirez l’opération (conventionné ou non avec la Sécurité sociale). Une sleeve sans prise en charge coûte aux alentours de 15 000 euros. Le tarif d’une sleeve auprès des centres conventionnés est d’environ 4 500 euros (l’accord de la Sécurité sociale pour une sleeve prévoit une prise en charge à hauteur de 70 %). Enfin, pour un by-pass comme pour une sleeve, la prise en charge par la CMU est totale ;
  • les remboursements proposés par votre mutuelle santé, généralement dans la limite d’un certain plafond. Le remboursement d’une sleeve par la mutuelle peut concerner l’intervention dans sa totalité ou en partie, selon la prise en charge de la sleeve par la CPAM. Il s’agira, la plupart du temps, de forfaits.

La pose d’un anneau gastrique vous coûtera, en revanche, entre 2 000 et 3 000 euros (hors prise en charge de la Sécurité sociale).

La Sécurité sociale : que prend-elle en charge ?

Aujourd’hui, on compte en France pas moins de 426 centres dédiés à cette chirurgie. Mais seulement 35 d’entre eux sont conventionnés avec l’assurance maladie. Ils sont, par ailleurs, les seuls habilités à traiter les enfants souffrant d’obésité.

En plus des frais d’opération à la hauteur de 70 %, votre assurance maladie prendra en charge :

  • votre suivi (accompagnement diététique mais aussi psychologique, la perte de poids et l’incapacité de manger comme avant pouvant en effet causer des troubles) ;
  • les consultations liées à cette opération, et ce, durant un an (au même taux de 70 %).

Si vous souhaitez disposer d’une chambre individuelle dans l’unité bariatrique, celle-ci ne vous sera pas remboursée, tout comme les éventuels dépassements d’honoraires.

Vous l’aurez compris, même dans une clinique conventionnée, le reste à charge sera important pour votre portefeuille. En vue d’une opération de chirurgie bariatrique (by-pass ou sleeve), vous avez donc tout intérêt à souscrire une mutuelle sur mesure en vous servant de notre comparateur en ligne pour faire votre choix.

Le conseil d'Hervé !
Vous avez adressé votre dossier d’entente préalable à la Sécurité sociale en vue d’obtenir son accord pour une opération de chirurgie bariatrique dans l’un des 35 centres conventionnés ? Si vous n’avez pas obtenu de réponse au bout de trois semaines, cela signifie que l’organisme vous a donné son accord tacite.
Comparez les mutuelles santé pour de la chirurgie bariatrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparez les devis
    Appelez