MENU
Comparateur de mutuelle santé
Indiquez votre profil et vos besoins et trouvez l’assurance complémentaire santé adaptée à vos besoins
Je compare

Maladies infantiles : difficile de ne pas en attraper au moins une

Rares sont les très jeunes enfants qui échappent à la totalité des maladies infantiles. Même si toutes ne sont pas graves, elles méritent d’être surveillées de près pour ne pas développer de complications. De plus, elles suscitent l’inquiétude chez les parents, en plus de douleurs, parfois violentes, chez les enfants.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la rougeole est toujours présente avec plusieurs milliers de cas par an. Les symptômes de la rougeole peuvent passer inaperçus du fait de leurs banalités. Fièvre, mauvaise humeur, paupières gonflées et nez qui coule précèdent l’apparition des premiers boutons rouges derrière les oreilles et à la racine des cheveux. L’éruption s’étend ensuite sur l’ensemble du corps, accompagnée de démangeaisons. Le virus de la rougeole, qui se nomme Paramyxovirus, figure parmi les plus contagieux. Si vous suspectez une rougeole, une visite chez le médecin est indispensable, d’autant que les cas de rougeole doivent être déclarés aux autorités sanitaires. La rougeole est contagieuse déjà un jour avant l’apparition de la fièvre, ce qui facilite sa propagation.

La varicelle, de son côté, frappe annuellement 500 000 enfants. Le virus se propage très rapidement dans les écoles et les crèches puisque la maladie est contagieuse avant l’apparition des boutons. La varicelle provoque une fièvre assez élevée suivie de l’apparition de boutons se transformant en petites cloques. Maladie peu dangereuse, la préoccupation principale est de faire tomber la fièvre et soulager les démangeaisons.

Les oreillons, un peu moins courants, font partie du large panel des maladies infantiles. Fièvre, maux de tête, courbatures, difficultés à mastiquer sont les signes avant-coureurs. Cette maladie doit son nom au gonflement excessif des glandes parotides présentes sous chaque oreille. Le repos reste encore le meilleur traitement, les glandes parotides diminuant de volume après le 4e jour. Contagieuse déjà 3 à 4 jours avant l’apparition du gonflement, elle le reste encore jusqu’à une semaine après.

La rubéole présente des symptômes assez proches de ceux de la rougeole auxquels s’ajoute la formation de ganglions lymphatiques derrière le cou et sous les aisselles. La rubéole peut être confondue avec la roséole dont les tâches sont roses et plus discrètes. C’est entre 6 mois et deux ans que les enfants sont généralement les plus touchés. Contagieuse 10 jours avant et 10 jours après l’éruption cutanée, elle peut rapidement créer une épidémie.

Limiter la propagation des maladies par des gestes simples

Les maladies infantiles sont difficilement évitables, mais peuvent être limitées par une hygiène stricte. C’est pourquoi il est important d’apprendre aux enfants à minutieusement se laver les mains régulièrement, notamment lorsqu’ils reviennent à la maison, après avoir été aux toilettes et avant de manger.

On limite également les risques de propagation en adoptant nous-même des réflexes simples :

  • Se laver les mains après avoir changé la couche de bébé, avant de préparer les repas, avant de manger, après être allé aux toilettes…
  • S’essuyer les mains avec une serviette propre et personnelle
  • Ne pas échanger les couverts (même pour goûter le plat de bébé)
  • Désinfecter les objets qu’un enfant malade a touchés

La vaccination, un mode de prévention efficace

Comme pour de nombreuses maladies, le vaccin, lorsqu’il existe, demeure la meilleure des préventions. Comme 5 autres vaccins (coqueluche, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque et méningocoque C), celui contre la rougeole, les oreillons et la rubéole a été rendu obligatoire en septembre 2017 pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.

Possibles à partir de 12 mois, les deux injections nécessaires à ce vaccin sont remboursées à 100 % par l’Assurance Maladie jusqu’à l’âge de 17 ans. À partir de 18 ans, le remboursement des vaccins ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole) est de 65 %, taux appliqué pour tous les autres vaccins obligatoires ou recommandés. La mutuelle santé ou complémentaire couvrant la partie non remboursée.

Le conseil d'Hervé !
Vous n’êtes pas à jour dans vos vaccins ? N’hésitez pas à aller faire vos rappels ! Contrairement à ce que l’on pense, même si on n’est pas à jour, il n’est pas nécessaire de tout reprendre depuis le début.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 commentaire(s)

    1. sarah

      je trouve que le texte est très précis et explique bien les différence entre certaine maladie.j’ai maintenant trouver la cause de mes boutons et les maux de tête.Merci pour les informations!

    Comparez les devis
    Appelez