MENU
Comparez les complémentaires santé
Indiquez-nous vos besoinset trouvez la mutuelle santé la plus adaptée !
Comparer
Partager sur

L’insolation : définition et symptômes

Soumise à une chaleur excessive, la température corporelle s’élève à des niveaux anormalement hauts. L’organisme n’est plus en mesure de maintenir les 37 °C nécessaires pour son bon fonctionnement. On est en présence d’une insolation, dont les symptômes peuvent survenir le jour même, voire le lendemain.

Des rougeurs apparaissent alors à divers endroits du corps, y compris le visage, et s’accompagnent généralement de :

  • fièvre
  • sueur excessive
  • maux de tête
  • crampes
  • vertiges

Caractérisée par une montée de la température du corps qui parfois dépasse les 40 °C, l’insolation provoque vomissements et diarrhées.

Responsable de l’augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, elle est susceptible de mener jusqu’à l’évanouissement. Dans les cas les plus sévères, peuvent apparaître des troubles neurologiques, signe annonciateur de ce qui est nommé hyperthermie maligne.

Comment éviter et traiter l’insolation ?

Éviter l’insolation est généralement assez facile puisqu’il suffit de se protéger des rayons solaires et de ne pas s’exposer aux fortes chaleurs de manière excessive. Les seniors, les nourrissons ou les très jeunes enfants ainsi que les personnes atteintes de maladies chroniques respiratoires sont particulièrement sensibles.

Pour éviter les risques d’insolation, il est recommandé de :

  • trouver un coin d’ombre ou protégé du soleil ;
  • se mouiller régulièrement la nuque et la tête ;
  • boire de l’eau en quantité suffisante afin d’éviter la déshydratation.

Face à l’insolation, un des meilleurs remèdes naturels consiste à aider l’organisme à retrouver sa température normale. Quelques gestes simples permettent d’attendre la visite médicale ou l’arrivée des secours :

  • trouver un endroit frais et ombragé, mais pas froid, pour éviter un choc thermique ;
  • mouiller la tête et les membres de la personne ou les couvrir de linges humides ;
  • donner à boire, sauf en cas de troubles de conscience (risque de fausse route).

Par précaution, évitez l’aspirine (risques de troubles de la coagulation) et le paracétamol (toxicité hépatique).

Si la température revient à la normale, c’est que le système de régulation fonctionne à nouveau. Pour autant, ce rétablissement n’écarte pas tout danger d’effets secondaires. Seule une consultation médicale peut déterminer si le patient est à nouveau sur pied.

Dans les cas sévères d’insolation, le traitement doit être pris en charge par les services d’urgence de l’hôpital. En général, l’admission en service de réanimation est immédiate.

Sur place, le patient pourra bénéficier de diverses techniques comme :

  • la réfrigération par évaporation, associant pulvérisation d’eau à 15 °C à un courant d’air pulsé. La baisse de la température ainsi obtenue approche les 0,30 °C/min ;
  • la réfrigération par immersion avec bain glacé (contre-indiquée en cas de problèmes circulatoires) ;
  • la réfrigération par moyens internes, comprenant le refroidissement du circuit sanguin extra-corporel, l’irrigation vésicale, gastrique et rectale avec de l’eau glacée.
Le conseil d'Hervé !
En cas d’insolation, n’hésitez pas à utiliser le 18 pour les pompiers, le 15 pour le Samu ou le 112, numéro d’appel d’urgence dans les pays de l’UE, surtout si la personne est âgée ou inconsciente, ou s’il s’agit d’un nourrisson.
Comparer les devis mutuelle santé
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparez les devis
    Appelez