MENU
Besoin d'une mutuelle qui rembourse bien ?
Comparez les complémentaires santé et dénichez le meilleur contrat !
Comparer
Partager sur

Qu’est que la surcomplémentaire ?

La surcomplémentaire correspond à une couverture de troisième niveau. Ce contrat supplémentaire vous permet de compléter votre couverture santé après intervention de la Sécurité sociale et de votre mutuelle professionnelle obligatoire ou mutuelle individuelle. L’objectif est de pouvoir obtenir de meilleurs remboursements, notamment pour des soins où la première mutuelle indemnise peu.

De manière générale, la surcomplémentaire santé permet de répondre à vos besoins lors de dépenses médicales importantes, comme l’optique et les soins dentaires. En effet, la base de remboursement de la Sécurité sociale peut être faible. Le remboursement de la mutuelle, même avec un forfait remboursant à 200, 300 voire 400 % du tarif conventionnel, ne suffit pas toujours !

Attention, il existe des règles avec une surcomplémentaire. En effet, la somme des remboursements ne peut dépasser le prix payé par l’assuré.

Prenons un exemple. Vous dépensez 100 euros chez le dentiste. Si votre organisme de Sécurité sociale vous rembourse 20 euros, votre mutuelle 70 euros, alors la surcomplémentaire dentaire ne pourra pas vous rembourser plus de 10 euros.

Les avantages d’une surcomplémentaire santé

La possibilité de choisir une surcomplémentaire sans carence

Un des avantages des surcomplémentaires, c’est la possibilité d’opter pour un contrat sans délai de carence.

En effet, certains organismes prévoient une période pouvant aller jusqu’à 12 mois après l’adhésion, durant laquelle aucun remboursement ne peut être fait. D’autres, en revanche, proposent des contrats de surcomplémentaire prenant effet tout de suite. Une aubaine, si vous avez prévu de changer de lunettes dans le mois qui vient ou de vous faire poser une prothèse dentaire la semaine d’après !

Des montants de cotisations peu élevés

Venant en troisième position, la surcomplémentaire n’intervient que pour la partie laissée à la charge de l’assuré après le remboursement de l’Assurance maladie et de la mutuelle. Le montant des remboursements est donc plus faible… celui des cotisations aussi !

La liberté de choisir l’organisme que l’on souhaite

En matière d’organisme assureur, rien ne vous oblige à choisir le même que pour votre mutuelle ! Il est tout à fait possible de souscrire une surcomplémentaire ailleurs. Vous pouvez ainsi comparer les contrats des différents assureurs et choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins.

Surcomplémentaire : Mise en situation

Marc et Sophie sont parents de quatre enfants : Emma, Manon, Hugo et Léo. Marc travaille comme ouvrier en fonderie dans la nord de la France. Sophie, quant à elle, est une mère au foyer. L’entreprise de Marc a imposé une mutuelle complémentaire collective qui propose de bonnes garanties. Sophie et les enfants sont rattachés en qualité d’ayants droit sur la mutuelle de Marc. Avec quatre enfants à charge, le couple doit surveiller régulièrement les dépenses effectuées sans pour autant négliger la santé.

Parents responsables et consciencieux, Marc et Sophie décident de souscrire à une surcomplémentaire santé pour optimiser les garanties. Sophie a l’habitude d’emmener régulièrement ses enfants chez le dentiste pour un bilan dentaire pour faire soigner, si nécessaire, les caries. Un jour, son dentiste lui annonce qu’Hugo, son fils aîné de moins de 16 ans, a besoin d’une visite chez l’orthodontiste pour un examen approfondi. Lors du rendez-vous dans le cabinet spécialisé, l’orthodontiste estime qu’Hugo a besoin d’un appareil dentaire pour modifier la posture de sa mâchoire. Il lui annonce par devis que le traitement semestriel va coûter 600 € avec une prise en charge par le régime obligatoire de 193,50 €. Il reste donc 406,50 € à la charge de Sophie et de Marc.

Le couple décide de transmettre le devis à la mutuelle complémentaire. L’organisme prend, lui aussi, une partie des frais à sa charge à hauteur de 193,50 €. La facture s’amoindrit avec un solde restant de 213 €. Ayant souscrit à une surcomplémentaire, cette dernière va entrer en jeu. D’après le contrat, les frais d’orthodontie pour les enfants de moins de 16 ans sont couverts à hauteur de 80 %. Le couple peut donc prétendre à un remboursement de 170,40 €. En ayant souscrit à cette sur-complémentaire, le couple n’aura que 42,60 € à payer.

Le conseil d'Hervé !
Même si vous avez souscrit une mutuelle professionnelle obligatoire, vous n’êtes pas obligé d’informer votre employeur que vous prenez une surcomplémentaire !
Comparer les devis mutuelle santé
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé