MENU

Différencier migraine et mal de tête

En France, ce sont environ 7 millions de personnes qui sont touchées par les symptômes de la migraine, dont une majorité de femmes. La confusion fréquente avec un simple mal de tête passager fait que 1,7 million de migraineux ne se soignent pas efficacement.

La première différence entre une migraine et un mal de tête est que la première est considérée comme une maladie. Elle s’accompagne souvent de signes annonciateurs baptisés « aura ». Il peut s’agir de nausées, de vomissements, mais chez certaines personnes, des crises de migraine peuvent aussi survenir sans prévenir.

La lumière ou le bruit ont pour effet d’accentuer la douleur. Celle-ci est pulsatile, ce qui provoque une impression de battement régulier. Dans 80 % des cas, la crise de migraine intervient dans des conditions particulières comme :

  • un excès de fatigue,
  • le stress,
  • la période précédant les règles,
  • la consommation d’alcool ou de certains aliments.

Là encore, une confusion est à l’origine de l’absence d’un traitement adapté. En effet, les excès cités ne sont pas la cause de la migraine, mais des facteurs déclenchants parmi d’autres. L’état migraineux reste latent, même sans ces détonateurs.

Les origines de la migraine peuvent être diverses et font toujours l’objet d’intenses recherches de la part des spécialistes. Son processus étant particulièrement complexe, il n’y a quasiment aucune chance que la prise de quelques comprimés de paracétamol apporte la solution. Contrairement à un simple mal de tête ou une rage de dents, les antalgiques à base de codéine ou de tout autre opiacé sont contre-indiqués, en raison des risques de surdosage.

Soigner la migraine

L’automédication n’étant pas la solution idéale pour les personnes atteintes de migraines, c’est le médecin traitant qui est le mieux placé pour établir un diagnostic. Dans certains cas, il pourra vous rediriger vers un neurologue. Il vous prescrira le plus souvent :

  • des médicaments atténuant les douleurs lors des crises de migraine,
  • un traitement de fond afin d’en limiter l’intensité et la fréquence.

En complément des traitements médicamenteux, certaines médecines douces se révèlent particulièrement efficaces pour lutter contre la migraine. Le seul problème avec ces médecines alternatives est qu’elles sont mal ou pas remboursées par l’Assurance Maladie. Une mutuelle santé ou une surcomplémentaire se révèle dès lors particulièrement utile, pouvant prendre en charge tout ou partie des dépenses pour soigner la migraine.

Le conseil d'Hervé !
Avec l’aide du comparateur LesFurets.com, vous accédez à des propositions d’assurance prenant en charge les médecines douces, soit sous la forme d’un pourcentage des dépenses, soit d’un forfait annuel. Après une rapide simulation, la souscription en ligne est l’occasion de réaliser des économies supplémentaires.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé