MENU
Comparateur de mutuelle santé
Indiquez votre profil et vos besoins et trouvez l’assurance complémentaire santé adaptée à vos besoins
Je compare

Dans quels cas est-il nécessaire de faire un test de dépistage ?

Les risques de cancer colorectal varient selon :

  • L’âge des patients
  • Les antécédents familiaux
  • Le mode de vie (comportement alimentaire, tabagisme…)

Votre médecin traitant peut décider, selon votre profil et vos antécédents, de procéder à des contrôles plus ou moins réguliers avant l’âge de 50 ans. Il peut ainsi vous orienter vers des spécialistes, comme :

  • Des gastroentérologues ;
  • Des oncogénéticiens.

Cependant, cette maladie touche majoritairement les personnes de plus de 50 ans. Un test de dépistage du cancer colorectal gratuit est mis à disposition des personnes âgées de 50 à 74 ans.

En effet, dès 50 ans, vous recevez un courrier dédié qui vous est ensuite envoyé tous les deux ans.

Quel que soit votre âge, réaliser des examens réguliers pour dépister d’éventuels cancers permet une prise en charge rapide du traitement.

Le test colorectal : mode d’emploi

Le test de dépistage du cancer colorectal se déroule chez vous. Il va permettre au laboratoire, où sera envoyé votre test, d’analyser vos selles pour trouver d’éventuelles traces de sang humain.

Il s’agit là d’un test immunologique. Rapide et sans douleur, vous pourrez le réaliser en toute intimité, à votre domicile. Une fois effectué, vous devrez disposer le kit dans l’enveloppe T fournie. À poster vous-même, celle-ci sera expédiée à un laboratoire agréé.

Il faut ensuite attendre 15 jours pour recevoir les résultats, qui sont également adressés à votre médecin traitant.

Si le dépistage du cancer colorectal est positif, votre médecin vous enverra passer une coloscopie. Cette procédure indolore va permettre aux spécialistes d’examiner les parois internes du côlon et du rectum.

La prise en charge du dépistage du cancer colorectal

Si vous avez moins de 50 ans et que votre médecin considère que vous faites partie des personnes à risque, il pourra vous proposer de réaliser un dépistage du cancer colorectal, voire vous envoyer vers des professionnels spécialistes de ce type de pathologie.

Dans les deux cas, le remboursement du kit de dépistage du cancer colorectal se fait de manière classique. La Sécurité sociale couvre une partie des dépenses, à savoir 70 % de la base d’indemnisation. La mutuelle santé vous verse le reste à charge, si le spécialiste n’applique pas de dépassement d’honoraires.

Dans le cas où votre couverture santé ne prend pas en charge ces dépassements, vous devrez payer la différence de votre poche. Pour éviter cette surcharge de frais, n’hésitez pas à comparer en ligne les mutuelles santé afin de trouver la solution la mieux adaptée.

Si vous avez entre 50 et 74 ans, alors le dépistage est totalement gratuit. C’est l’Assurance Maladie qui prend en charge toutes les dépenses engendrées, votre assurance n’aura pas à intervenir et vous n’aurez aucune avance à réaliser.

Le conseil d'Hervé !
Si vous allez avoir 50 ans, vous n’avez aucune démarche à effectuer pour recevoir un kit de dépistage du cancer colorectal gratuit. En effet, il vous sera envoyé automatiquement par votre organisme d’Assurance Maladie.
Statistiquement, 58 % des personnes sont encore en vie 5 ans après le diagnostic de leur cancer colorectal au stade 1. Le chiffre tombe à 5 % pour un cancer du côlon au stade 4.

Coloscopie et traitements en fonction du stade de la maladie

Les résultats du dépistage du cancer colorectal vous sont communiqués, ainsi qu’à votre médecin, dans un délai de 2 semaines.

Lorsque le dépistage du cancer est positif (seulement 4 % des cas), une coloscopie est prescrite. Au cours de l’exploration, les polypes identifiés sont prélevés pour être ensuite analysés. C’est là que réside tout l’avantage du dépistage précoce puisque les polypes précancéreux ou localisés ne nécessiteront pas de nouvelle intervention.

La coloscopie est prise en charge par l’Assurance maladie à hauteur de 65 %, la complémentaire santé prenant généralement en charge les 35 % restants.

Il existe différents types de traitements du cancer colorectal en fonction du stade du cancer :

  • la chirurgie pour extirper la tumeur ;
  • la radiothérapie : indiquée quand la tumeur a envahi toute la paroi et /ou si les ganglions sont atteints. Ce traitement s’administre généralement sur 5 semaines, à raison de 5 séances par semaine ;
  • la chimiothérapie et les thérapies ciblées pour compléter la chirurgie et diminuer les risques de récidive.

Un ou plusieurs traitements associés seront indispensables dans le cas d’un cancer du côlon de stade 3 ou 4.

Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé