MENU
Comparateur de mutuelle santé
Indiquez votre profil et vos besoins et trouvez l’assurance complémentaire santé adaptée à vos besoins
Je compare

Risques et sanctions encourues pour la consommation de drogues illicites

Classées en 5 catégories, les drogues illicites ont toutes des effets néfastes sur l’organisme qui varient selon les produits. Cela peut aller des atteintes psychiques et broncho-pulmonaires à l’overdose en passant par les risques infectieux tels que l’hépatite C.

En France, la consommation de drogues est strictement interdite. L’article L3421-14 du code de santé publique indique d’ailleurs que toute personne consommant des drogues illicites peut être punie d’un an d’emprisonnement ainsi que d’une amende pouvant atteindre 3 750 euros. Les trafiquants, quant à eux, risquent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement et 7 500 000 euros d’amende selon l’ampleur du délit.

La consommation de ces produits nécessite souvent une cure de désintoxication pour décrocher et retrouver une vie saine. Ces cures ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale, mais peuvent parfois être prises en charge par la mutuelle.

Les opiacées

Dans la catégorie des drogues opiacées, on retrouve :

  • L’héroïne : c’est la drogue la plus consommée de cette catégorie. Elle peut être injectée, sniffée ou fumée. Les effets de cette drogue particulièrement addictive sont pervers puisque ses consommateurs sont tantôt euphoriques, tantôt en état de stress. Il n’est pas rare de faire une overdose mortelle lorsque ce produit est consommé de manière régulière.
  • La méthadone : elle est censée lutter contre la dépendance à l’héroïne. Or, mal utilisée, elle peut rendre dépendant ses utilisateurs.
  • L’opium : issu du latex du pavot, c’est un puissant psychotrope qui induit un état euphorique, une somnolence ou un état hypnotique.

Bon à savoir : la morphine n’est pas une drogue illicite, mais fait pourtant partie des opiacées et entraîne des risques d’accoutumance.

Les cannabinoïdes

Le cannabis est la drogue la plus consommée. Les jeunes, particulièrement, en sont de grands consommateurs.

Consommé sous forme d’herbe, de résine (haschich) ou d’huile, il apporte une sensation de bien-être immédiat. Toutefois, dans le cadre d’une consommation régulière, le cannabis rend moins vif, peut entraîner des crises de paranoïa et un isolement du monde extérieur. La schizophrénie est également l’une des conséquences possibles d’une forte consommation de cannabis.

Les amphétamines

Appelées méphédrone, méthamphétamine ou encore éphédrine, ces drogues sont utilisées pour stimuler le consommateur et diminuer la sensation de fatigue mais aussi de faim.

Elles peuvent être consommées sous forme de poudre, de comprimés ou de cristaux. Ces drogues puissantes peuvent déclencher des maux de tête, des tremblements, des convulsions ou des hallucinations.

Les hallucinogènes ou substances psychoactives

Deux drogues intègrent cette catégorie :

  • Le LSD : substance de synthèse que l’on retrouve souvent imprégnée sur un papier buvard. Il modifie la perception et s’avère être un produit très hallucinogène. Cette drogue peut augmenter le rythme cardiaque, provoquer des tremblements, etc.
  • L’ecstasy : cette drogue se présente sous la forme de cristaux blancs ou de comprimés avec des petits logos. Diminution de la sensation de fatigue, état de plénitude et capacité à se sociabiliser, tels sont certains des effets recherchés. Les effets secondaires sont nombreux à savoir augmentation du rythme cardiaque, bouffées de chaleur, maux de tête, nausées ou encore évanouissements.

La cocaïne

Extraite des feuilles du cocaïer, la coke est une poudre blanche que l’on sniffe. Stimulant très puissant, cette drogue dure rend insensible à la fatigue, à la faim et à la douleur. Sa consommation altère le système cardiovasculaire et nerveux. Elle peut rendre hyperactif et paranoïaque.

Le conseil d'Hervé !
Si une personne de votre entourage consomme une de ces drogues, elle doit bénéficier d’une prise en charge spécifique. En effet, ce genre d’addictions présente un fort risque de rechute au-delà même du fait d’être difficile à gérer par soi-même. Un suivi personnalisé est donc nécessaire pour parvenir à décrocher totalement.
Comparer les devis mutuelle santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les devis mutuelle santé