Assurance voyage
Partez serein avec la meilleure assurance pour votre séjour
Demander un devis
Partager sur

Être couvert par la Sécurité sociale à l’étranger

Voyage dans l’UE : que couvre la Sécurité Sociale ?

Vous prévoyez une escapade en Grèce ou en Italie ? Sachez que dans les pays membres de l’Union Européenne, vous pouvez bénéficier de la prise en charge de vos soins de santé. Seule condition : détenir la Carte européenne d’Assurance maladie (CEAM).

Utilisable dans l’espace européen mais aussi en Suisse, cette carte est très facile à obtenir : il suffit d’en faire la demande sur le site de l’Assurance maladie (Ameli.fr), à la rubrique “mes démarches.”

Faites-le au moins deux ou trois semaines avant votre départ. Mieux : téléchargez l’application Ameli et recevez rapidement la version dématérialisée sur votre smartphone !

Grâce à la CEAM, vous jouissez de la même couverture sociale que les résidents de votre pays de séjour. Le hic : dans certains pays européens, le coût des soins médicaux est très élevé. Votre couverture risque donc d’être insuffisante par rapport à celle pratiquée en France.

Attention : l’assistance et le rapatriement ne sont pas pris en charge par la Carte européenne d’assurance maladie. Il est donc préférable de souscrire une assurance voyage proposant de solides garanties pour éviter les mauvaises surprises une fois sur place.

Enfin, la CEAM est nominative et ne couvre que son titulaire. Dans le cas où vos enfants sont sur votre Carte vitale française, chaque membre de la famille doit donc posséder sa propre CEAM.

Voyage hors UE : que prend en charge la Sécurité Sociale ?

Passées les frontières européennes, les choses se compliquent : la Sécurité sociale ne vous couvre qu’en cas de soins de santé urgents et imprévus. Et cette prise en charge ne se fait qu’à votre retour en France. Il faut donc avancer les frais médicaux lors du séjour.

La procédure peut être harassante car les frais justifiés par une situation d’urgence sont généralement remboursés après avoir fourni les justificatifs et le formulaire S3125 intitulé « Soins reçus à l’étranger ». Vous devez ensuite attendre qu’un médecin-conseil de l’Assurance maladie se penche sur votre dossier. Si ce praticien juge votre demande recevable, le remboursement de vos frais médicaux s’effectue selon les barèmes en vigueur en France, quelle que soit la somme que vous avez dépensée dans le pays dans lequel vous avez été soigné.

En cas de refus de remboursement, vous ne pouvez engager aucun recours. Vous l’aurez compris : prendre une assurance voyage s’avère indispensable avant de voyager dans un pays en dehors de l’Union Européenne.

Être couvert par sa mutuelle à l’étranger

Quelques jours avant le départ, il est toujours utile de vérifier les garanties de sa mutuelle. Vous pourriez en effet avoir besoin d’ajouter certaines options.

Une question importante à se poser : votre compagnie d’assurance propose-t-elle un numéro d’assistance disponible 24h/24 et 7j/7 ?

Enfin, soyez vigilant au mode de remboursement de soins de santé pratiqué par votre assureur : avance-t-il les frais ou procède-t-il au remboursement après le retour des vacances ? En cas d’hospitalisation, la facture peut être très élevée et faire l’avance des frais très compliqué. Aux Etats-Unis, une appendicite peut coûter jusqu’à 20.000€ !

Voyage dans l’UE : comment marche la mutuelle ?

Toutes les mutuelles ne couvrent pas les soins reçus à l’étranger ou cette couverture ne s’applique pas à tous les pays de l’Europe.

Si votre mutuelle couvre les dépenses de santé dans un pays de la Communauté européenne, les remboursements sont généralement conditionnés par la prise en charge des dépenses par l’Assurance maladie. Il ne s’agit généralement que des soins revêtant un caractère d’urgence et dans la limite des tarifs conventionnés.

Voyage hors UE : faire marcher sa complémentaire santé

Certaines mutuelles proposent la souscription d’une garantie court séjour qui peut couvrir les dépenses de santé au sein de l’Union Européenne mais aussi en dehors. Cette couverture peut être plus ou moins complète en allant du seul remboursement des soins au rapatriement sanitaire en cas de nécessité.

Assurance habitation, assurance auto, carte bancaire : les autres moyens d’être couvert à l’international

Le saviez-vous ? Il n’existe pas que la mutuelle et l’Assurance maladie pour le voyage !

L’assurance incluse dans le contrat de votre carte bancaire peut être une protection, mais pas toujours suffisante. Vérifiez le montant des franchises et surtout les plafonds financiers. Pour certains pays, ces limites peuvent se révéler trop basses.

Dans la plupart des cas, les garanties ne peuvent être activées que lorsque le titre de transport a été payé avec la carte en question.

Des garanties complémentaires en matière de santé peuvent éventuellement être comprises dans le contrat multirisque habitation ou automobile. La garantie des accidents de la vie (GAV) vous couvrira notamment si vous ou l’un de vos enfants subit un accident grave et doit faire face à une invalidité de plus de 30%. Cependant, il n’est pas sûr que ces contrats vous couvrent en cas de séjour à l’étranger, alors qu’une assurance voyage, oui !

Le conseil de François !

Pour bénéficier des remboursements inclus dans votre contrat d’assurance, pensez à bien conserver tous les justificatifs, factures et certificats médicaux délivrés durant votre séjour à l’étranger.
Demander un devis
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Demander un devis