MENU
Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Les règles changent dans le monde du crédit immobilier. Ce jeudi, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), a décidé d’assouplir les conditions d’octroi à l’emprunt, particulièrement resserrées ces derniers temps pour éviter de multiplier les situations de surendettement des ménages.

Les conditions à l’emprunt qui vont être assouplies

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a donc fait savoir que :

  • La durée d’endettement maximale va passer de 25 ans (300 mois) à 27 ans (324 mois).
  • Le taux d’endettement maximum va passer de 33% à 35%.
  • Les dérogations concernant ces demandes de financement vont passer de 15% à 20% de l’ensemble des crédits octroyés.

Ces mesures doivent venir prêter main forte aux primo-accédants et autres emprunteurs qui réalisent leur premier achat immobilier, notamment en VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement). En ce qui concerne leur efficacité, le ministre a expliqué à l’AFP que la part des crédits aboutissant à un taux d’endettement supérieur à 33% a diminué de 7 points de pourcentage, et celle des crédits dont la maturité était supérieure à 25 ans, de 4 points.

Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

Un suivi obligatoire de ces nouvelles mesures

Pour aller plus loin et apporter des « modalités juridiques » à ces mesures, Bruno Le Maire a précisé qu’il allait rendre ces « dispositions contraignantes » d’ici 6 mois, en coordination avec la Banque de France et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Jusqu’ici, il note effectivement que les précédentes recommandations ont été peu suivies et que « certaines banques n’ont pas respecté suffisamment les règles ».

Afin de donner un peu de contexte, rappelons que le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, s’était exprimé dans ce sens ce mercredi. Dans un entretien à Alternatives économiques, il avait déjà ouvert les portes à cet assouplissement. « Je suis prêt à proposer un ajustement limité, raisonnable, de certains critères, mais à la condition qu’on garde clairement et fermement le cap : celui d’arrêter une dérive continue des conditions d’octroi, qui exposerait les ménages au risque de surendettement », avait-il précisé.

Dès aujourd’hui, n’hésitez pas à simuler votre crédit immobilier grâce à nos outils dédiés. Capacité d’emprunt, taux d’endettement, montant de vos mensualités, calcul de vos frais de notaire, nous vous aidons à préparer votre sujet en amont, profitez-en !

Faire une demande en ligne
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne