MENU

Cherche maison ou appartement, mais pas à n’importe quel prix. Le budget moyen des Français a baissé pour l’achat des petites et moyennes surfaces, rapporte une récente étude Se Loger pour le site Capital. En revanche, le budget des plus aisés a augmenté pour l’achat d’un quatre-pièces ou plus.

Budget en berne pour les petites surfaces

L’enquête passe au crible le budget de recherche moyen en juin dernier sur Se Loger. En l’espace d’un an, cette somme recule de -2% pour les maisons de petite taille. Comptez 264 510 euros pour un pavillon une pièce, soit un recul monétaire de 5 398 euros. Pour une maison deux-pièces, le budget moyen tombe ainsi à 310 183 euros, comprenez 6 330 euros en moins. La baisse s’avère en revanche plus faible (-1%) pour un logement trois-pièces avec 409 594 euros de budget moyen.

La même tendance s’observe pour les appartements. Le budget moyen recule de -2% pour l’achat d’un studio une-pièce dans un immeuble. Les acheteurs sont prêts à mettre 228 883 euros sur la table en moyenne, soit 4 671 euros de moins que l’an dernier. Les trois-pièces connaissent le même recul (-2%) avec un budget moyen de 447 014 euros, soit un écart de 9 135 euros par rapport à l’an dernier. La baisse reste plus modérée (-1%) pour les appartements deux-pièces.

Les plus riches tirent leur épingle du jeu

Le phénomène s’inverse pour les grandes surfaces. Pour une maison de quatre-pièces et plus, les Français sont prêts à casser leur tirelire. Le budget moyen pour ce type de bien a augmenté de +3% en un an. Les Français acceptent de débourser 15 572 euros supplémentaires, pour un budget moyen qui atteint 534 615 euros. Cette pratique se retrouve aussi chez les acheteurs à la recherche d’un appartement de quatre-pièces et plus.

Le budget moyen pour un grand appartement a augmenté de +1% en l’espace d’un an. Les Français sont prêts à y consacrer 699 540 euros, soit 6 927 euros de plus. Reste à savoir comment interpréter ces chiffres. Les plus riches bénéficient-ils d’une situation financière plus favorable que l’an dernier ? Consentent-ils un effort supplémentaire pour acheter malgré la hausse des prix de l’immobilier ? La réponse devrait se dessiner dans les prochains mois.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne