MENU

Salariés et chômeurs ne nourrissent pas les mêmes rêves immobiliers. D’après le baromètre publié ce dimanche par les sites Qapa et Bien’ici, les chercheurs d’emploi pensent davantage à devenir propriétaires. 82% des chômeurs rêvent d’accéder à la propriété contre 65% des salariés.

Choisir entre le neuf et l’ancien

Les demandeurs d’emploi rêvent d’autonomie. 79% d’entre eux aimeraient acheter leur maison contre 59% des salariés. Ils rêvent aussi d’un logement ancien (74%) quand les salariés se projettent davantage dans un logement neuf (49%). Habiter dans une agglomération compte plus pour les demandeurs d’emploi (45%) que pour les salariés (35%). Les chômeurs sont aussi plus nombreux à vouloir habiter en périphérie (38% contre 30%) d’un bassin d’emploi.

Près d’un salarié sur trois (29%) envisage d’acheter dans un petit village. Les chômeurs optent deux fois moins souvent (15%) pour cette option. Cette différence s’explique par une meilleure mobilité des salariés, qui disposent souvent de leur propre voiture. Les salariés ne veulent pas de longs trajets pour aller au travail. Ils préfèrent habiter à moins de 15 minutes (44%) ou à moins de 30 minutes (36%). La majorité des chômeurs en revanche (75%) n’y accorde aucune importance.

Trois régions sont plébiscitées

Chaque catégorie possède sa région de prédilection. Les salariés rêvent de trouver refuge en Auvergne-Rhône-Alpes (18%), quand les chercheurs d’emploi voudraient s’installer en Ile-de-France (24%). Seuls 16% des salariés rêvent de région parisienne, juste avant l’Occitanie ou la zone Pyrénées-Méditerranée (15%). De leur côté, les chômeurs rêvent d’Occitanie (15%) plutôt que de s’installer en Auvergne-Rhône-Alpes (14%).

Cette enquête a été réalisée en ligne du 6 au 14 février dernier, auprès d’un échantillon de 6 765 personnes aspirant à devenir propriétaires. Parmi les sondés, 48% étaient salariés contre 52% de demandeurs d’emploi. La majorité des répondants (76%) était âgée de 35 à 54 ans. 22% des sondés étaient des jeunes âgés de 25 à 34 ans. En revanche, les 18-24 ans et les plus de 55 ans ne constituent respectivement que 1% du panel.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne