MENU
Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Depuis le 14 août dernier, le Facebook propose à ses utilisateurs un service de petites annonces dans son onglet « marketplace ». Une section dédiée à l’immobilier s’y rajoute désormais, a rapporté le site immobilier 2.0 vendredi dernier. Le service existe dans 17 pays européens, y compris la France.

Collaborer avec des professionnels

Facebook marchait déjà sur les plates-bandes du Bon Coin, tête de file leader sur le marché français des annonces en ligne. Le géant américain s’attaque désormais aux portails immobiliers traditionnels. Pour étoffer son offre, Facebook aurait signé des partenariats avec des sites d’agences immobilières. Ces partenaires spécialisés permettent au réseau social de s’assurer de la qualité de ses listings. Par ailleurs, Facebook équilibre ainsi la sélection proposée aux internautes.

Pour effectuer une recherche immobilière, l’utilisateur dispose de plusieurs filtres. Facebook tient à respecter les standards qui existent déjà sur la majorité des portails. Les propriétaires peuvent aussi utiliser la fonction 360° en plus des photos habituelles, rapporte le site arobase.

Pas de commission sur les ventes

Le plus de Facebook reste indéniablement la mise en relation directe via les profils. Les vendeurs rencontrent les acheteurs, et les loueurs leurs potentiels locataires. Facebook propose une fonction pour vérifier l’identité de la personne, mais ne permet pas de régler les transactions en ligne. Son rôle de tiers de confiance s’avère donc limité, souligne L’Usine Digitale. Le géant américain n’a pas indiqué s’il comptait modérer les annonces pour éviter les escroqueries.

Facebook affirme que les catégories de la « marketplace » reflètent ce que les utilisateurs recherchent. Le réseau de Mark Zuckerberg continuera à « explorer de nouvelles possibilités de partenariat avec les entreprises ». Pour le moment, Facebook ne tire pas de revenus directs de sa « marketplace ». Le géant du net a renoncé à prendre une commission sur les ventes, mais il espère conserver le plus longtemps possible ses membres dans son écosystème… et emmagasiner encore plus données.

Faire une demande en ligne
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne