Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

C’est une situation qui ne s’était pas produite depuis le mois d’août 2015, du moins à Paris intra-muros : les prix de l’immobilier ont reculé durant les douze derniers mois (-0,1%), avec un prix du mètre carré qui se situe désormais aux alentours de 10.350 euros en moyenne (-0,5% en janvier 2021). Les explications de ce phénomène ci-dessous.

Un contexte lié à la crise épidémique

Quelques jours avant la mise en place effective du confinement, vers la fin du mois de février, le prix moyen d’un mètre carré dans Paris intra-muros s’établissait aux alentours de 10.508 euros. Une situation établie par l’étude mensuelle menée pour le compte du service d’estimation immobilière en ligne MeilleursAgents.

Sans la crise épidémique et ses conséquences sur nos vies, il était alors permis d’envisager une hausse des prix jusqu’à 11.000 euros pour l’été 2020.

Mais cela n’a pas eu lieu : un nouveau baromètre publié le 1er février 2021 fait ainsi état d’un prix moyen de l’immobilier aux alentours de 10.350 euros. Un résultat surprenant qui peut s’expliquer par « la baisse marquée des tarifs des grandes surfaces » (-1% sur un an).

En d’autres termes, la baisse des prix de l’immobilier s’explique largement par les effets conjugués du Covid et des prix excessifs pratiqués, ceci sans aucune évolution notable du pouvoir d’achat des ménages.

Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

Un prix de l’immobilier toujours élevé par rapport aux régions

Bien que les prix de l’immobilier reculent dans la capitale, ils demeurent toujours élevés par rapport aux prix pratiqués dans le reste de l’Hexagone. Ainsi, le prix moyen du mètre carré dans le reste de la France s’établit actuellement aux alentours de 2.809 m2 (en hausse de 0,1%).

On observe cependant que le « coup de frein tarifaire » dans la capitale ne déborde pas en Ile-de-France : les prix repartent ainsi à la hausse sur les douze derniers mois en petite couronne (+2,5%), et en couronne (+2,7%).

Une situation qui peut notamment s’expliquer par le développement des transports en commun dans le Grand-Paris, qui permet à la banlieue de prendre son indépendance. On prévoit effectivement la création de 200 km de lignes automatiques avec l’implantation de 68 nouvelles gares prochainement.

L’avenir demeure cependant fragile, notamment en matière de crédit immobilier. En effet et selon les projections de la Banque de France publiées au mois de décembre 2020, le marché du travail pourrait connaître une nouvelle détérioration inquiétante dans le courant de l’année 2021, avec des taux de chômage records au premier semestre. Conséquence : les banques ne pourraient accorder un prêt immobilier qu’aux dossiers les plus solides.

Le conseil de François !
Grâce à la dernière publication de l’Observatoire de Crédit Logement / CSA, notons tout de même que la baisse du taux immobilier moyen continue de profiter aux emprunteurs. Il s’établit désormais à 1,17%. Profitez-en !
Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne