MENU

Dès janvier prochain, les Français payeront leur impôt sur le revenu à la source. Ce nouveau système aura pour effet de baisser leur salaire net, ce qui risque d’affecter le marché du crédit immobilier. La plupart des banques évaluent la capacité d’emprunt en fonction du seul salaire, rappelle Le Figaro.

Baisse de la capacité d’emprunt

Pour juger la recevabilité d’un dossier, les banques évaluent le taux d’endettement. Dans l’idéal, les mensualités d’un prêt immobilier ne doivent pas dépasser 33% du salaire net. Les banques accordent au compte-gouttes des exceptions pour les meilleurs dossiers. En revanche, les impôts n’entrent pas en ligne de compte. Les établissements bancaires incluent cette dépense dans le « reste à vivre ». Un salaire net moins élevé entraîne une baisse mécanique de la capacité d’emprunt.

Seule la banque HSBC semble vouloir changer d’approche. Sa clientèle très fortunée paye beaucoup d’impôts, ce qui justifie un changement de calcul. Pour les autres banques, la solution consisterait à rehausser le pallier maximal d’endettement à 38% ou 40%. « Parmi toutes les autres banques que j’ai interrogées, aucune n’a l’intention de modifier ses calculs d’endettement et de capacité d’emprunt », déplore Sandrine Allonier de Vousfinancer.

Une politique du « cas par cas » ?

La baisse de la capacité d’emprunt pourrait encourager l’attentisme des acheteurs. Sans un geste des banques, les clients fortunés qui empruntent seuls seront les plus désavantagés. Un célibataire avec 5 000 euros de revenus nets mensuels et 15% de taux de prélèvement risque de perdre 31 mètres carrés de pouvoir d’achat immobilier. Pour un célibataire avec 3000 euros de revenus nets par mois et un taux de prélèvement de 12%, comptez 15 mètres carrés en moins.

Un couple avec un enfant et 5 000 euros de revenus nets par mois (taux non individualisé de 7%) perdra 14 mètres carrés. Pour rappel, une chambre doit mesurer 9 mètres carrés minimumEn revanche, pour un couple avec un enfant et 3 200 euros de revenus net (taux non individualisé de 3%) comptez seulement 4 mètres carrés de capacité d’emprunt. Les banques se montreront-elles attentives au montant des impôts payés par les emprunteurs ? « Ce sera du cas par cas », estime Sandrine Allonier.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne