MENU

Pour un logement ancien en France, les acheteurs dépensent en moyenne 264 300 euros. Selon la région ou la ville, la superficie du logement varie. D’après le baromètre publié en décembre dernier par SeLoger, c’est le prix d’un 29 m² à Paris (Ile-de-France) mais aussi celui d’un 187 m² à Saint-Étienne (Loire).

Petites surfaces à Lyon, Bordeaux et Nice

Le spécialiste de l’immobilier a classé les villes de France par taille de logement. Pour un investissement moyen de 264 000 euros, 5 villes en France offrent plus de 100 mètres carrés. La ville de Saint-Etienne se maintient à la première place depuis 2016. Vient ensuite Le Havre (Seine-Maritime) où l’acheteur peut s’offrir 138 m². Dans la ville de Toulon (Var), il peut compter sur un 112 m². S’il jette son dévolu sur Reims (Marne), il pourra acquérir une surface de 110 m².

À la dernière place de ce top 5, l’acheteur pourra opter pour un 103 m² à Grenoble (Isère). Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, un logement ancien coûte en moyenne 3 429 euros du mètre carré. Dans la capitale, le prix du mètre carré ancien a dépassé 9 000 euros en 2017. Pour 264 000 euros, la capitale offre une surface deux fois moins grande qu’à Lyon (Rhône) et Bordeaux (Gironde) avec 61 m². Pour le même prix, comptez sur un 64 m² à Nice (Alpes-Maritimes).

12 000 euros de plus en 2017

Entre ces deux extrêmes, 3 villes tiennent dans un mouchoir de poche. Toulouse (Haute-Garonne) permet d’acheter un 88 m², Montpellier (Hérault) un 92 m² et Marseille (Bouches-du-Rhône) un 93 m². Les ménages français ont consacré en moyenne 12 000 euros de plus à l’achat d’un logement dans l’ancien en 2017. L’année précédente, cet achat leur avait coûté 252 000 euros. Cet écart s’explique notamment par la faiblesse historique des taux.

Les Français ont profité de cette conjoncture pour emprunter davantage. Ils ont ainsi surmonté la hausse des prix, et même réussi à acheter plus grand. Les ventes immobilières ont battu des records en 2017. Le secteur devrait maintenir sa bonne santé en 2018, estime le site PAP dans une étude publiée le 4 janvier dernier. Promoteurs, constructeurs, agents… 80% des professionnels de l’immobilier se disent optimistes pour l’année à venir.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne