MENU

Le marché du logement neuf connaît un net ralentissement depuis le début de l’année 2018, selon les chiffres communiqués par le ministère de la Cohésion des territoires et relayés ce jeudi 23 août par France Inter. Ainsi, entre avril et juin 2018, les mises en chantier ont connu un net recul (-4,3%) par rapport à la même période en 2017, tout comme les permis de construire (-4%).

La fin d’un cycle

Cet essoufflement vient mettre un terme à deux années consécutives de progression. Le marché français du logement neuf avait connu un certain dynamisme en 2016 et 2017, grâce à de faibles taux d’intérêt et au renforcement par le gouvernement Hollande des aides publiques à la propriété, comme le prêt à taux zéro (PTZ).

Mais aujourd’hui, les ménages français ont beaucoup plus de mal à réaliser leur rêve. En cause, la hausse du prix de l’immobilier, la stabilisation des taux d’intérêt, mais également la réduction de certaines aides. « Il y a moins de gens qui achètent parce qu’ils n’en ont pas les moyens. La fiscalité est trop forte et fait chuter le nombre de mises en chantier », analyse Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, cité par France Inter.

La loi Elan très attendue

Le gouvernement compte désormais sur le projet de loi Elan (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) pour changer la donne. Il comporte plusieurs mesures destinées à simplifier les règles d’urbanisme et à alléger certaines normes dans le but d’accélérer les procédures de construction de logement.

Toujours dans l’optique de faciliter la construction en France, le texte prévoit différentes mesures pour limiter les recours abusifs contre les permis de construire. Il doit être examiné en commission mixte au Parlement, le 12 septembre prochain.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne